Excès d’acrylamide dans certains biscuits pour bébés

Suite à des analyses, l'ONG environnementale WECF et le rassemblement de consommateurs SumOfUs ont révélé par présence d’acrylamide, une substance cancérogène, à un niveau supérieur aux indications européennes dans certains biscuits pour bébés de la marque Nestlé.
© Istock

L'acrylamide dans l'alimentation

L'acrylamide est une substance classée comme cancérogène probable par l'OMS. Dans le cas des aliments pour bébés concernés ici, il s’agit d’une molécule qui se forme lors de la cuisson de certains aliments riches en amidon (pommes de terre, gâteaux…). Autrement dit, il ne s’agit pas « de résidus de pesticides ou d’autres produits qui auraient été ajoutés dans la recette des gâteaux », indique André Cicolella , toxicologue et président de l'association Réseau environnement santé (RES) dans les colonnes du Parisien.

Pas de crise sanitaire à l’horizon

Mais pas d’inquiétude, la toxicité pour la reproduction, y compris chez les bébés, n’est pas immédiate mais à long terme et Nestlé a déclaré procéder rapidement à des mesures de vérification de ces produits.

En pratique, on peut rappeler aux parents de jeunes enfants la recommandation classique de privilégier les préparations « maison » à partir de produits de base.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Parisien, 18 février 1967 ; Huffington post, 17 février 2017.