Examens gynécos : quand, comment, pourquoi ?

Publié le 01 Février 2018 par Audrey Vaugrente, journaliste santé
Validé par : Dr Béatrice Guigues, Gynécologue-obstétricienne
C'est une visite incontournable dans la vie d'une femme : le rendez-vous chez le/la gynécologue. En fonction de votre âge ou de votre état de santé, certains examens seront nécessaires. E-Santé fait le point avec le Dr Béatrice Guigues, gynécologue à Caen (Calvados) et membre du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF).
PUB
© Adobe Stock

Le toucher vaginal

Parmi les examens réalisés en routine, le toucher vaginal. Il consiste à examiner les organes génitaux de la patiente en les palpant à l'aide d'un doigt, ou deux. Comme d'autres gynécologues, le Dr Béatrice Guigues le pratique à l'occasion d'autres examens. "Quand on fait un frottis à une patiente, avec un spéculum, on a tendance à prolonger l'examen par un toucher vaginal", explique-t-elle.

PUB

S'il n'est pas recommandé de manière systématique, le toucher vaginal peut être utile en cas de rapports sexuels douloureux ou de pertes blanches, par exemple. "On est amené à le réaliser en présence de douleurs pelviennes ou de saignements anormaux, complète la gynécologue caennaise. Il peut permettre de trouver des masses comme des fibromes ou des kystes qui n'ont pas provoqué de symptômes particuliers."

PUB

Mais la spécialiste le précise : toutes les patientes n'auront pas forcément à s'y soumettre. "Le toucher vaginal n'a pas à être pratiqué chez une jeune fille de 15-16 ans qui n'a pas eu de rapports sexuels, indique-t-elle. On peut tout à fait prescrire la pilule sans cet examen."

Source : Interventions gynécologiques, CNGOF
Examen gynécologique, Université Médicale Virtuelle Francophone