Éthylotest : soufflez en sortant de discothèque !

© getty

Sachez des éthylotests sont gratuitement à votre disposition dans tous les établissements ouverts la nuit et servant de l’alcool. En ces périodes de fêtes, il s’agit d’une sage décision du gouvernement, invitant ainsi toute personne à s’autocontrôler avant de reprendre la route. Chaque consommateur doit être responsable en décidant de façon objective s’il peut ou non prendre le volant, pour sa propre sécurité, mais aussi pour celle des autres. Et la seule façon d’obtenir une réponse fiable et objective est l’éthylotest.

Publicité

L’alcool est impliqué dans 30% des accidents mortels de la route

Rappelons que la limite à ne pas dépasser autorisant à reprendre le volant est de 0,25 mg par litre d’air expiré, soit 0,5 g d’alcool par litre de sang.

Or l’alcool est la première cause de mortalité sur les routes, avec 1.150 décès en 2010, ce qui représente un tiers des accidents mortels. La conduite en état d’ivresse explique 59% des accidents mortels survenant la nuit le week-end.

Publicité
Publicité

Selon la Sécurité routière, chaque semaine en France, 27 jeunes de 15 à 24 ans sont blessées et 19 décèdent sur les routes, dont 6 en tant que passagers, et pour 7 d’entre eux, l’accident est lié à un abus d’alcool.

Or la situation ne s’améliore pas puisque « l'alcool est présent dans environ 30% des accidents mortels depuis plusieurs années. En 2010, les infractions relevées pour alcoolémie augmentent de 16% par rapport à 2009. Les délits de conduite avec un taux d’alcool supérieur ou égal à 0,8 g/l de sang ont augmenté de 10% (89.549 infractions relevées) et ceux sous l’empire d’un état alcoolique avec un taux d’alcool compris entre 0,5 et 0,8 g/l de sang sont en augmentation de 24% (70.350 infractions relevées).

En conséquence, les bars et autres discothèques mettent gratuitement à disposition de leurs clients deux sortes d’éthylotests : chimiques (l’embout contient un réactif qui se colore en présence d’alcool), à usage unique, ou électronique, dont seul l’embout est jetable. Soufflez, soyez responsables !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 23 Décembre 2011 : 10h41
Mis à jour le Lundi 26 Décembre 2011 : 11h48
Source : Communiqué des Ministères des Transports et de la Santé, décembre 2011 ; Sécurité routière ; Observatoire national interministériel de la sécurité routière, Bilan 2010.
PUB
PUB