Êtes-vous à risque d'hypertension ?

Publié le 11 Décembre 2006 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
L'hypertension représente un sérieux facteur de risque de maladies cardiovasculaires redoutables comme l'infarctus, l'attaque cérébrale ou l'insuffisance cardiaque. Heureusement, cette affection peut être prévenue en respectant au quotidien certaines règles très simples. Encore faut-il s'y prendre suffisamment tôt… Et c'est bien là le problème, les jeunes, à tort, ne se sentent pas concernés par l'hypertension.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Prévenir l'hypertension quand on est jeune

Vous êtes jeune, votre tension artérielle est normale, alors l'hypertension ne vous concerne aucunement. Eh bien pas du tout ! En effet, il ne faut pas attendre que la pression monte pour s'en préoccuper. Mieux vaut prévenir l'hypertension, surtout qu'aujourd'hui les facteurs de risques sont bien connus.

Ainsi, indépendamment de l'âge, les personnes en surpoids qui aiment manger salé ou qui ont des antécédents familiaux doivent plus que les autres surveiller leur tension artérielle et modifier leurs comportements pour éviter de souffrir un jour d'hypertension. On constate également qu'à force de croire que l'hypertension ne nous concerne pas, nombre de personnes ignorent que leurs chiffres tensionnels sont trop élevés. En conséquence, ils ne bénéficient pas de traitement, ce qui les expose à de graves maladies cardiovasculaires : attaque cérébrale, infarctus, insuffisance cardiaque ou encore insuffisance rénale.

Hypertension : quelles sont vos prédispositions ?

A l'occasion de la Journée nationale de lutte contre l'hypertension artérielle qui se déroulera le 12 décembre, le Comité français de lutte contre l'hypertension propose aux personnes jeunes, âgées de 30 à 55 ans et qui ne se sentent généralement pas concernées par l'hypertension, d'évaluer leurs prédispositions à l'hypertension à l'aide d'un questionnaire en ligne sur le site www.comitehta.org.

En effet, si aujourd'hui ma tension est normale, ai-je un risque de devenir hypertendu ? Et si c'est le cas, comment contrer ce risque ? La réponse à cette dernière question est très facile. Il existe des règles d'hygiène de vie simples et des précautions qui permettent d'éviter l'élévation de la tension.

Changer certains comportements diminue efficacement la pression artérielle

Selon l'objectif fixé par le Ministère de la Santé, une baisse de 2 à 3 mmHg de la pression artérielle systolique moyenne des Français d'ici 2008, éviterait plus de 20.000 décès. Et inutile de mettre tous les Français sous médicaments antihypertenseurs. En effet, même s'il existe des facteurs immuables (l'âge, le sexe, l'ethnie, les antécédents familiaux), certains comportements à risques sont parfaitement modifiables et consisteraient principalement à adopter une alimentation moins salée, moins grasse, à pratiquer une activité physique régulière, à arrêter de fumer, à faire mesurer sa tension tous les ans et son tour de taille.

Et l'efficacité de ces quelques règles a été chiffrée :

  • La perte de 3 à 4 kilos sur 18 mois s'accompagne d'une baisse de la pression artérielle systolique de 6 mmHg et réduit de 46% le risque de devenir hypertendu.

  • Une activité physique régulière (20 minutes trois fois par semaine) réduit de 4 mmHg la pression artérielle.

Source : Communiqué de presse du Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle, 28 novembre 2006.