Est-il vraiment utile de manger bio pour échapper aux pesticides ?

Les pesticides sont partout et polluent notre alimentation. Pour y échapper, du moins en partie, certains prônent les produitsbio. Mais est-ce suffisant pour faire disparaître toute trace de pesticides dans notre organisme ?

PUB

Une famille se nourrit exclusivement de produits bio pendant 3 semaines

Pour répondre à cette question, Coop, une chaîne suédoise d’épicerie bio, a proposé à une famille suédoise, un couple et ses trois enfants, de lui fournir durant trois semaines des aliments exclusivement d’origine bio.

Dans le cadre de cette étude, chaque membre de la famille s’est soumis quotidiennement à des prélèvements d’urines afin d’analyser les niveaux de pesticides présents dans son organisme. Organisés par l’Institut Environnemental Suédois, ces prélèvements ont débuté une semaine avant le passage à l’alimentation exclusivement bio.

PUB
PUB

Disparition des pesticides en seulement deux semaines

Ainsi, en début d’expérience, lorsque cette famille suédoise consommait des produits classiques de grande distribution, les traces de huit pesticides, fongicides et autres perturbateurs endocriniens, ont été détectées. Les concentrations enregistrées ne dépassaient pas les normes autorisées par les autorités de santé, mais rappelons que l'association de plusieurs pesticides pourrait aussi s’accompagner d’un effet particulièrement dangereux.

En revanche, les taux de pesticides ont commencé à diminuer dès la première semaine d’alimentation bio, pour quasiment disparaître après 14 jours.

De tels résultats nécessitent d’être confirmés par de nouvelles expérimentations, sans conflits d’intérêts. Mais ils suggèrent que l’organisme serait capable de se débarrasser rapidement des pesticides accumulés via l’alimentation.

Un argument qui va renforcer la conviction des partisans du bio, voire convaincre de nouveaux adeptes…

Mots-clés : Pesticide, Produit bio
Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 22 Mai 2015 : 11h51
Mis à jour le Vendredi 22 Mai 2015 : 13h28
Source : Coop Sverige AB,  Jörgen Magnér et coll., Human exposure to pesticides from food, A pilot study, NR U 5080, January 2015, https://www.coop.se/PageFiles/430210/Coop%20Ekoeffekten_Rapport_eng.pdf.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés