Épiphanie : et si vous mangiez de la Brioche des Rois ?

Publié le 05 Janvier 2016 | Mis à jour le 06 Janvier 2016
Auteurs : Paule Neyrat, Diététicienne

Plutôt que de la Galette !

La galette composée de pâte feuilletée fourrée de frangipane est celle dont on parle le plus.

Mais en fait, la Brioche des Rois est la vraie galette, la plus ancienne et la plus traditionnelle pour fêter l’Épiphanie

PUB

L’Épiphanie, dans le calendrier chrétien est fixée 12 jours après Noël, soit le 6 janvier. Mais en fait, c’est une longue tradition qui remonte bien avant la naissance de Jésus et qui fut, dans l’Antiquité, une fête païenne où l’on célébrait le culte de Dionysos, dieu de la vigne et du vin. Et qui symbolisait aussi le retour à la lumière.

On a ensuite associé cette fête à la naissance de Jésus en faisant venir les Rois Mages pour reconnaître le Messie quelques jours après sa naissance.

PUB
PUB

La tradition de la galette partagée est apparue bien plus tard, vers le 13e siècle.

Alors, la pâtisserie n’était pas ce qu’elle était maintenant, et cette galette était du pain amélioré, de forme ronde et dorée, où une fève était cachée.

Elle est devenue ensuite « Gâteau des Rois » ou « Couronne des Rois » et au fil des siècles, le pain s’est transformé en brioche. Selon les régions, on lui a ajouté des fruits confits, du sucre perlé, de l’eau de fleur d’oranger, etc.

La galette de pâte feuilletée fourrée de frangipane est apparue bien plus tard, après l’invention de cette crème, au 17ème siècle. Et à Paris.

La Brioche des Rois reste très traditionnelle dans tout le sud de la France.

Elle a le mérite d’être bien plus légère que la galette : pâte feuilletée + frangipane (mélange de crème pâtissière et de crème d’amande), ça plombe quand même côté calories et lipides !

Et elle est tout à fait recommandée après toutes ces agapes des Fêtes. Accompagnez-la d’une salade d’agrumes, ça sera très bien pour votre équilibre alimentaire.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés