Enurésie, incontinence, vessie hyperactive… : les réponses de notre expert

Les troubles de la miction sont aussi répandus, tous âges confondus, que difficiles à avouer, parfois à traiter. Lorsque les traitements classiques ne conviennent pas ou plus, lorsqu’on ressent le besoin d’essayer autre chose, les plantes médicinales offrent une réponse précieuse à cette gêne autant physiologique que sociale. Le Dr Jacques Labescat, notre expert en phytothérapie, répond à vos questions. 

PUB

Enurésie primaire chez une fillette

Afin de poser le bon diagnostic autour d’une énurésie primaire, il faut avoir au préalable consulté son médecin traitant. Il s’agit de vérifier qu’aucune pathologie urinaire n’existe chez cette enfant, que ce soit un reflux vésico urétéral ou une infection chronique (entre autres).

PUB
PUB

L’enfant énurétique peut suivre le traitement suivant :

  • On va utiliser la décoction de noix brisées de cyprès à raison de 20 à 30 g par litre d’eau.
  • On laisse bouillir 5 minutes,
  • puis on laisse infuser 10 mn,
  • et on en donne à boire une tasse avant le repas du soir.

Vessie hyperactive chez la femme

En dehors de toute maladie dument constatée par votre médecin, je conseillerai à une femme souffrant du trouble de la vessie hyperactive, le traitement suivant :

  • Faire infuser 1 cuillérée à soupe du mélange suivant : feuilles de myrtille feuilles de mélisse, fleurs de bruyère et feuilles de cassis ;
  • En consommer 2 tasses par jour pendant 2 semaines.
Publié par Dr Jacques Labescat expert en phytothérapie le Mercredi 09 Décembre 2015 : 12h36
Mis à jour le Lundi 14 Décembre 2015 : 15h43