Les enfants aussi peuvent avoir la migraine
Sommaire

Les signes de la migraine sont souvent trompeurs chez l'enfant

Typiquement, la migraine de l'enfant correspond à des céphalées (mal de tête) paroxystiques, présentant les caractères suivants : douleur pulsatile (qui bat) unilatérale, associée à des troubles visuels et/ou digestifs (nausées, vomissements, douleurs abdominales) et disparaissant totalement avec le sommeil. En réalité, la migraine de l'enfant est très polymorphe et les signes associés peuvent apparaître au premier plan en prenant la forme d'une "crise de foie", d'une sinusite, de troubles de la vue ou de vertiges. De plus, les signes annonciateurs de la crise de migraine sont inconstants : des fourmillements, de vagues douleurs abdominales, des bâillements à répétition et une anxiété, préviennent parfois l'enfant de l'imminence de la crise. La céphalée survient ensuite, souvent frontale et bilatérale. La douleur unilatérale, qui figure dans la définition de la migraine, est en fait rare avant 10 ans. L'enfant se plaint souvent d'une douleur à la pression du crâne. Il recherche l'isolement et l'obscurité puis il s'endort et au réveil ne souffre plus. A côté de cette forme commune, il existe des formes dites "accompagnées", associées à des symptômes neurologiques. Ainsi dans la migraine ophtalmique, l'enfant voit des points brillants ou se plaint de voir trouble. D'autres signes neurologiques peuvent accompagner la migraine comme des sensations d'engourdissement des doigts et de la bouche, des vertiges ou même des troubles du langage.

Le diagnostic de migraine est parfois délicat

Les signes associés à la migraine, parfois impressionnants, peuvent inquiéter les parents et leur faire craindre une tumeur cérébrale ou une malformation vasculaire cérébrale. Une consultation chez le médecin s'impose donc. Le plus souvent, le diagnostic de migraine se fait essentiellement à l'interrogatoire de l'enfant et de ses parents, ainsi qu'à l'examen clinique. Dans quelques cas, le médecin pourra proposer des examens complémentaires simples pour éliminer une cause neurologique, comme un fond d'œil, des radiographies du crâne, un électroencéphalogramme.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Annequin D., Dumas C., Tourniaire B., Massiou H. Migraine and chronic headache in children. Rev. Neurol. 2000;156:68-74. FMC Hebdo 24/04/2001 N° 111 : Migraine de l'enfant. Massiou H. La migraine Ed. Eurotext John Libbey.