L'eczéma atopique, une affection en hausse
Publié le 30 Juillet 2001 par Dr Sylvie Coulomb

Le traitement de l'eczéma : dédramatiser et expliquer

La "lutte" contre l'eczéma doit être globale, c'est-à-dire lors des poussées, mais également entre les crises et dans l'environnement du patient. Il est indispensable que le patient et/ou ses parents s'il s'agit d'un enfant comprennent bien cette pathologie, les facteurs déclenchants et aussi la façon de traiter. Le traitement des poussées repose essentiellement sur l'application locale de crèmes ou pommades à base de corticoïdes, évidemment toujours sous contrôle médical. Afin d'éviter au maximum les récidives à l'arrêt du traitement, les applications doivent être progressivement espacées, sur quelques jours à quelques semaines, avant d'être arrêtées. Si les corticoïdes ne sont pas appliqués suffisamment longtemps pour traiter complètement la poussée, l'eczéma réapparaît sans laisser de répit, obligeant alors à une application continue à longueur d'année, ce qui est inefficace et non dénué de risques, celui d'atrophie de la peau en particulier. Toute aussi importante est la bonne hydratation de la peau, par des crèmes et des huiles de bain, car la peau sèche démange et est propice aux récidives. Pour la toilette, il est conseillé de n'utiliser que des savons surgras. Les démangeaisons importantes sont bien soulagées par les médicaments antihistaminiques. La surinfection est traitée par l'application d'antiseptiques dilués et si nécessaire par les antibiotiques locaux, appliqués alors en alternance avec les corticoïdes, voire même dans certains cas par des antibiotiques pris par voie orale.

PUB
PUB

Les règles hygiéno-diététiques sont fondamentales à observer afin de tenter de prévenir les récidives. Elles consistent essentiellement à éliminer tous les irritants potentiels : porter des vêtements de coton sous les vêtements en laine, se protéger les mains en mettant des gants en cas d'exposition au froid, à des détergents ménagers ou professionnels. Il faut éviter d'utiliser des lessives contenant des phosphates et proscrire les assouplissants. L'habitation doit être bien aérée, les acariens éliminés le mieux possible. Il est important d'éviter le tabagisme et si nécessaire le contact avec des animaux à poils (chien, chat). Bien entendu, en cas d'eczéma lié à une allergie alimentaire, il faut éviter l'aliment en cause. Sachez qu'il est possible de vacciner un enfant allergique, en dehors d'une poussée. Contrairement à une idée reçue, il n'est pas interdit de s'exposer au soleil en cas d'eczéma. Au contraire ! Les personnes allergiques sont très souvent améliorées l'été et on a constaté qu'une exposition raisonnable et progressive, après avoir traité la poussée, permettait même de prolonger la rémission.

Enfin et surtout, il faut dédramatiser cette affection car l'eczéma atopique finit par disparaître spontanément au bout de quelques années. Alors, ne désespérez pas et suivez bien le traitement prescrit par votre médecin.