Bébé : eczéma, dermatite atopique, quels symptômes, quels traitements ?

On estime que 10 à 15% des bébés français ont une dermatite atopique ou eczéma du nourrisson. La fréquence de cette maladie de peau a considérablement augmenté. Comment reconnaître l'eczéma du nourrisson et le traiter ?
© Istock
Sommaire

Dermatite atopique : fréquence en hausse

La fréquence de la dermatite atopique a doublé en dix ans. Les scientifiques ont avancé la théorie « hygiéniste » pour expliquer cette considérable augmentation. Vaccins, antibiotiques et hygiène croissante constituent de véritables progrès, qui ont permis de protéger les enfants de nombreuses maladies infectieuses. En revanche, de telles améliorations auraient modifié leur système immunitaire, les exposant davantage aux allergies. Parallèlement, de nouveaux allergènes ainsi que la pollution contribuent également au développement des allergies.

Prédisposition à l'éczéma

L'eczéma touche préférentiellement les enfants issus d'une famille prédisposée à l'allergie. Ainsi, un enfant dont l'un des parents est allergique a 50% de risque d'être touché par la dermatite atopique. Ce risque atteint les 80% si deux parents sont allergiques (un des parents et un frère ou une soeur). Sans prédisposition, le risque est de 5%.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Société Française de Dermatologie, conférence de consensus, janvier 2005.