Echecs de la pilule : le poids est un facteur clé

© Istock

Le risque de grossesse chez les femmes prenant la pilule dépendrait de leur poids. Ainsi, les femmes de plus de 70 kg et demi, seraient davantage exposées à ce risque. Le dosage de la contraception orale joue également un rôle important.

PUB

Quelques 618 femmes prenant la pilule ont participé à cette analyse. Elles ont été suivies en moyenne durant 12 années consécutives. Un total de 106 grossesses non désirées a été recensé, soit 3,8 par 100 années par personne. Les auteurs constatent une augmentation de 60% du risque de grossesse non souhaitée chez les femmes pesant plus de 70,5kg. Le dosage de la contraception utilisée a également été analysé : le risque de grossesse est augmenté de 450% chez les patientes ayant le poids le plus élevé et prenant des pilules très faiblement dosées, contre 260% chez celles employant des pilules faiblement dosées. En revanche, aucune différence n'est observée avec une contraception fortement dosée et ce, quel que soit le poids.

PUB
PUB

Les auteurs en concluent que « les femmes de poids important présentent probablement un métabolisme plus rapide, entraînant des concentrations hormonales (œstrogènes et progestérone) trop basses pour maintenir une efficacité contraceptive suffisante ».

Il semble donc essentiel de tenir compte du poids des patientes avant de prescrire une contraception orale, afin d'adapter judicieusement le dosage hormonal.

Publié le 11 Septembre 2002
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Obstetrics and Gynecology, 99 : 820-827, 2002.