Ebola : un nouveau test diagnostique rapide autorisé aux États-Unis

Publié le 27 Octobre 2014 par Rédaction E-sante.fr
L’autorité de santé américaine (FDA) a donné son autorisation à l’utilisation d’un test clinique rapide de détection du virus Ebola.Celui-ci a été mis au point par la filiale américaine du groupe français bioMérieux, BioFire Defense.
PUB
© Istock

Un nouveau test rapide de détection du virus Ebola

En l’absence de traitement, la mise en quarantaine des personnes présentant des symptômes semble le seul moyen d’endiguer l’épidémie d’Ebola. Dans cet objectif, disposer d’un test de détection du virus est un atout précieux, notamment pour mieux gérer les migrations.

FilmArray diagnostique le virus Ebola en une heure

Aux États-Unis, la filiale du groupe français de diagnostic in vitro bioMérieux vient d’obtenir en urgence une autorisation de la FDA pour son test clinique de détection du virus Ebola. Dénommé FilmArray, il permet de détecter le virus en moins d’une heure, soit bien plus rapidement que les tests actuellement disponibles. Ce gain de temps très significatif contribue à accélérer les décisions thérapeutiques par les professionnels de santé.

PUB
PUB

Le test clinique est disponible pour les laboratoires cliniques américains réalisant des tests de diagnostic de complexité forte ou moyenne.

Ailleurs, il est mis à disposition tant que « les circonstances justifient une autorisation d’utilisation en urgence ». Autrement dit, il peut être utilisé dans tous les pays qui en auraient besoin. En France, un autre test a déjà été autorisé, lui aussi mis au point par un laboratoire français. Il s’agit d’un test urinaire qui diagnostique le virus Ebola en une dizaine de minutes et qui devrait être utilisé en Afrique directement sur le terrain.

Source : Communiqué de presse bioMérieux, octobre 2014.
PUB

A lire aussi

Ebola en France : quelle réalité, quels dangers ?

Ébola : l’urgence des traitements

Ébola : une accélération sans précédent

Sida : se prémunir et se soigner

Ebola : l’inquiétude monte, la France renforce la prévention

Plus d'articles