DTPolio: le vaccin hexavalent Vaxelis® arrive en pharmacie

© Istock

Un nouveau vaccin hexavalent s'installe en pharmacie dès ce mois avril. Vaxelis® protège les nourrissons contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l'hépatite B, la poliomyélite et les maladies invasives à haemophilius influenzae de type b (Hib). Il s'ajoute à deux autres vaccins déjà disponibles.

PUB

Les laboratoires MSD viennent de sortir un nouveau vaccin : Vaxelis®. Il s'agit d'un produit hexavalent (DTCP-hépatite B - maladies à haemophilius influenzae). Il est disponible depuis le 3 avril 2018 en pharmacie.

Il est indiqué chez les nourrissons à partir de l'âge de six semaines pour les deux premières injections (à 2 et 4 mois) ainsi que le rappel (à 11 mois).

Deux autres vaccins existaient déjà pour prévenir la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l'hépatite B, la poliomyélite et les maladies invasives à Haemophilius influenzae de type b (HIB). En effet, depuis plusieurs années les parents pouvaient choisir entre Infanrix Hexa® (GlaxoSmithKline) et Hexyon® (Sanofi Pasteur).

PUB
PUB

Moins cher que l'Infranrix Hexa®

Comme les autres vaccins, le Vaxelis® est remboursé à 65% par la Sécurité sociale. Le reste est pris en charge par les complémentaires santé. Son prix est pour le moment de 37,49 euros, le même prix que pour l'Hexyon®. Mais il baissera à 35,76 euros à partir du 1er septembre 2019.

En Europe, deux études ont effectué une comparaison entre Vaxelis® et Infranrix Hexa®. "Son profil de tolérance est comparable à celui d'Infranrix Hexa®, malgré une fréquence plus importante de réactions locales et de fièvre", concède la Haute Autorité de Santé (HAS). 

Les principaux effets secondaires sont une baisse de l'appétit, une somnolence, de la fièvre et des troubles digestifs. Rougeurs et gonflement sont aussi signalés au niveau de l'injection.

De plus, la HAS valide l'utilisation du Vaxelis® pour la primo-vaccination ainsi que les vaccins de rappel chez les nourrissons. Attention, si Vaxelis® protège contre l'hépatite B, en revanche le vaccin ne protège pas contre d'autres agents pathogènes comme les virus de l'hépatite A, C et E.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés