Donneurs de bonheur : en cours de recrutement

© getty

À l’approche des fêtes, l’Agence de la biomédecine lance une campagne pour encourager les dons d’ovocytes et de spermatozoïdes.

Ces donneurs sont très particuliers car ils ont le pouvoir d’apporter le bonheur au sein des couples infertiles…

Publicité

Les donneurs de bonheur

Les donneurs d’ovocytes et de spermatozoïdes sont désormais dénommés « donneurs de bonheur ». En effet, les gamètes qu’ils offrent, conformément aux trois principes éthiques (libre consentement au don, anonymat et gratuité), représentent un acte de solidarité de grande valeur. De très nombreux couples médicalement infertiles ou risquant de transmettre une maladie grave n’ont pas la possibilité de pouvoir fonder une famille sans un tel don.

Publicité
Publicité

Objectif : répondre aux besoins

Concernant les dons d’ovocytes, ils augmentent, mais ils restent insuffisants au regard des besoins des couples infertiles. « L’attente peut durer plusieurs années, occasionnant pour ces couples des pertes de chance d’obtenir une grossesse ».

Selon l’Agence de la biomédecine, « la situation des dons de spermatozoïdes est moins critique mais l’équilibre est actuellement précaire ». « Dans certains cas, des couples rencontrent des difficultés pour bénéficier d’un don correspondant à certaines de leurs caractéristiques physiques et biologiques ».

Si en 2012, 422 donneuses et 235 donneurs ont été recensés, il faudrait pour atteindre l’équilibre en 2015, « 900 donneuses et 300 donneurs par an ».

Pour devenir « donneur de bonheur », il faut être une femme de moins de 37 ans ou un homme de moins de 45 ans, et être déjà parent…

Pour en savoir plus sur le don d’ovocytes :

Don d'ovocytes : pour qui, pourquoi, comment ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 24 Novembre 2014 : 13h01
Mis à jour le Lundi 24 Novembre 2014 : 16h43
Source : Communiqué de presse de l'Agence de la Biomédecine, 24 novembre 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés