Donneur d'organe ? Faites-le savoir !

Des milliers de malades en France ont besoin d'une greffe pour continuer à vivre. Seul le don d'organe, de tissus ou de cellules rend possible cette greffe. Il est important de prendre position de votre vivant, pour ou contre le don de vos organes, et de communiquer votre choix à votre famille. Sinon, en plus de la douleur de vous perdre, c'est elle qui se retrouvera confrontée à cette décision, la loi de bioéthique ayant adopté le principe de consentement présumée.
PUB

Qu'est-ce que la greffe ?Quels sont les besoins en greffons, aujourd'hui, et demain ?L'origine des greffes : le don d'organes après la mortIl y a deux autres cas dans lesquels on peut faire don d'éléments de son corps après la mortCas particulier : le don du corps à la scienceQue greffe-t-on ? Que dit la loi ?Que puis-je faire ?Et si je n'ai pas fait connaître ma volonté ?Et si le défunt est un enfant ?Le don d'éléments du corps humain en vue de greffe est-il gratuit ? Est-il anonyme ?Quelle est la position des confessions religieuses ?Dans quelles circonstances peut-on prélever des organes ?Et des tissus ?Mais ne peut-on pas également faire don d'éléments de son corps de son vivant ?Existe-t-il une limite d'âge pour être donneur ?Après l'opération de prélèvement, comment le corps est-il rendu à la famille ?Y a-t-il des frais liés au prélèvement pour la famille du défunt ?

PUB
PUB

Qu'est-ce que la greffe ?

La greffe, c'est le remplacement d'un organe ou d'un tissu défaillant par un organe ou un tissu fonctionnel appelé « greffon ». Le greffon provient le plus souvent d'une personne décédée et plus rarement d'une personne vivante. Chaque personne peut donc envisager de faire don de ses organes après sa mort et sauver ainsi quatre vies.

Quels sont les besoins en greffons, aujourd'hui, et demain ?

Chaque année, environ 10.000 personnes ont besoin d'une greffe d'organe. Parmi celles-ci, 3.500 sont greffées et 6.500 restent donc en liste d'attente en fin d'année. L'année suivante s'ajoutent environ 4.000 nouveaux inscrits. Les besoins sont donc beaucoup plus importants que les possibilités de greffe.Parmi les malades en attente de greffe de coeur, de foie ou de poumons, plus de 200 décèdent dans l'année parce qu'ils n'ont pas pu être greffés.

Publié le 16 Juin 2004
Source : Etablissement français des greffes, " Don d'organe : d'une vie à une autre.
Voir + de sources
.. ; Don d'organes, de tissus ou de cellules : pour les malades, votre avis compte plus que tout " ; www.efg.sante.fr.