Don du sang : passage à l'acte régulier

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 12 Juin 2006 : 02h00
La plupart des personnes interrogées se déclarent prêtes à donner leur sang. Mais la moitié seulement passe à l'acte. Et encore, il ne s'agit que d'un acte très ponctuel, car seul 4% font don de leur sang chaque année.
PUB

Incitation au don de sang

Inlassablement, l'Établissement français du sang et la Fédération française pour le don de sang bénévole incitent les Français à donner leur sang, car les besoins sont importants (chaque année 500.000 malades bénéficient d'une transfusion sanguine) et les dons sont rapidement insuffisants.

Les enquêtes montrent que huit personnes sur dix accepteraient de donner leur sang si on le leur demandait. L'opinion est donc très favorable au don de sang.

Selon la dernière enquête en date, très récente puisqu'elle a été réalisée en début d'année, seulement 4% des Français passent à l'acte chaque année. En incluant les donneurs ponctuels, 64% des hommes interrogés disent avoir déjà donné leur sang, contre 49% des femmes. Cette grande différence peut s'expliquer par les pratiques antérieures liées au service militaire et par les grandes contre-indications chez les femmes, puisqu'elles doivent peser plus de 50 kilos, ne pas être enceintes, ne pas avoir accouché dans les six derniers mois, etc.

Concernant l'intention de donner, 23% l'envisagent dans les six prochains mois et 35% de ceux qui ont déjà donné envisagent de renouveler leur don de sang.

Comme indiqué ci-dessus, nombre de femmes ne peuvent donner leur sang en raison de certaines contre-indications. Mais l'état de santé est également un frein au don, viennent ensuite la crainte de la piqûre, le manque de temps et en dernier la sécurité. En effet, aujourd'hui, le regard sur la sécurité transfusionnelle est positif, tout comme les conditions d'accueil lors des collectes.

PUB
PUB

Les différentes formes de dons : sang total, plaquettes et plasma

Un autre point intéressant à préciser concerne les trois types de dons. Si 98% des Français connaissent le don de sang, seuls 79% savent que l'on peut donner ses plaquettes et 61% son plasma. Ainsi, une femme sur six et un homme sur trois (là encore la différence est importante) ignorent ces deux formes de don.

Don de sang total

Une poche de 450 ml est prélevée ainsi que des tubes d'échantillons sur lesquels seront effectués les contrôles et tests.

Entre 18 et 65 ans, un homme peut donner son sang 5 fois par an et une femme 3 fois, avec un intervalle minimum de 8 semaines.

Durée du prélèvement : 45 minutes à 1 heure.

Don de plaquettes

Le sang prélevé est séparé en ses différents constituants par un automate (plaquettes, globules rouges et plasma). Les plaquettes sont conservées et les autres constituants restitués au donneur. Ce don est long mais peu fatiguant car les globules rouges qui véhiculent l'oxygène sont restitués.

Durée : 2 heures 30. Sur rendez-vous.

Entre 18 et 65 ans, chaque personne peut donner 5 fois par an maximum en respectant un intervalle minimum de 4 semaines.

Don de plasma

Comme pour le prélèvement des plaquettes : un automate sépare les constituants, seul le plasma est conservé, tandis que les autres constituants sont restitués.

Entre 18 et 65 ans, chaque personne peut donner 20 fois par an, avec un intervalle de 2 semaines.

Ces dons de plasma peuvent s'intercaler entre deux dons de sang total, avec un intervalle minimum de 8 semaines entre chaque don de sang total.

Durée : 1 heure 30.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 12 Juin 2006 : 02h00
Source : Enquête Cerphi (Centre d'étude et de recherche sur la philanthropie), Etablissement français du sang, mai 2006.
PUB
PUB
A lire aussi
Don de sang : mode d'emploi !Publié le 06/01/2013 - 09h15

Et si vous donniez votre sang cette année à l'occasion des fêtes ? Quel généreux cadeau sachant que donner son sang peut sauver des vies. Y a-t-il assez de dons aujourd’hui ? Et quelles sont les conditions d’accès pour devenir donneur, peut-être pour la première fois ?

Pénurie : les donneurs de sang sont en vacances !Publié le 30/07/2001 - 00h00

C'est en été que la pénurie de sang est la plus marquée, en raison du départ en vacances des donneurs habituels. Afin d'atténuer ce déficit, l'Etablissement Français du sang (EFS) se lance du 27 juillet au 6 août dans une campagne de promotion du don du sang. Un numéro spécial (0 811 8810 12) renseignera le grand public sur les lieux de collecte les plus proches de leur site de villégiature. Animé par des professionnels de santé de 7h à 23h, ce centre d'appel répondra également à toutes questions relatives au don du sang. Les week-end du 28-29 juillet et du 4-5 août, des...

Plus d'articles