Diabète : les plantes hypoglycémiantes

© Istock

Olivier, fenugrec, renouée, aigremoine : des plantes hypoglycémiantes

Le diabète est un trouble de l’assimilation des glucides qui se traduit par un taux sanguin de glucose anormalement élevé. Il s’agit d’une maladie dont les complications peuvent être très graves.

Publicité

Qu’est-ce que le diabète ?

La glycémie ou taux de glucose dans le sang est régulé grâce à des cellules spécifiques du pancréas situées dans les îlots de Langerhans. Celles-ci sécrètent de l’insuline qui permet au glucose d’être utilisé par les cellules de l’organisme. Chez les patients atteints de diabète, ce système de régulation est déficient et le taux de sucre est trop élevé.

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 ou diabète non-insulinodépendant représente selon l’OMS 90 % des cas de diabète (1). Dans ce type de diabète la sécrétion d’insuline par le pancréas est insuffisante ou celle-ci est mal utilisée par l’organisme (phénomène d’insulino-résistance).

Les symptômes peuvent être absents en début de maladie ou se faire très discrets, d’où un dépistage difficile. La FID (Fédération Internationale des Diabétiques) estime « que, à travers le monde, pas moins de 183 millions de personnes, soit la moitié de celles atteintes de diabète, ne sont pas conscientes de leur condition ». Le diabète de type 2 résulte de l’association de plusieurs facteurs de risques : prédisposition génétique, surcharge pondérale et sédentarité.

Le diabète de type 2 touche principalement les personnes de 40 ans ou plus. L’OMS indique cependant que « les rapports faisant état d’un diabète de type 2 chez les enfants – autrefois rares – sont de plus en plus nombreux » faisant du diabète un enjeu de santé publique (1). Les traitements médicamenteux du diabète de type 2 sont toujours accompagnés de mesures hygiéno-diététiques.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 25 Août 2015 : 15h46
Mis à jour le Mardi 25 Août 2015 : 16h23
PUB
PUB