Diabète de type 1 : contrôler le taux de sucre dans le sang chez l’enfant
Sommaire

Diabète insulino-dépendant : gérer sa glycémie à l’école

Il est important de se mettre en lien avec l’équipe qui s’occupe de votre enfant souffrant de diabète insulino-dépendant à l’école : professeurs ou instituteurs, personnel de cantine, etc. Communiquer avec eux sur le traitement de votre enfant, sur les signes d’hyperglycémie ou d’hypoglycémie et la conduite à tenir en cas de problème permet d’éviter la panique.

Il faut aussi interpeller le médecin de PMI ou le médecin scolaire pour établir un PAI (Projet d’Accueil Individualisé) qui aura été préalablement rempli par le pédiatre qui suit votre enfant : il permet de préciser les coordonnées téléphoniques des personnes à prévenir en cas d’urgence (médecin hospitalier, SAMU, parents), la conduite à tenir en cas de problème en précisant les signes qui doivent alerter, il indiquera la possibilité pour l’enfant d’aller aux toilettes sans restriction, de boire autant que nécessaire, de prendre une collation même en classe en cas d’hypoglycémie.

Selon l’âge de l’enfant, des solutions seront à trouver pour qu’il puisse être scolarisé dans les meilleures conditions possibles : avant 6 ans, la motricité fine est rarement suffisamment développée pour permettre de s’injecter tout seul de l’insuline, mais le personnel scolaire n’est pas formé à ça. Des aménagements seront à prévoir entre les parents, le médecin scolaire et l’équipe hospitalière pour que le rythme des contrôles glycémiques et des injections d’insuline soit compatible avec l’école. Dans tous les cas, sachez qu’un diabète ne peut pas être un motif de refus de scolarisation avant l’âge de 6 ans.

A noter aussi : des aménagements des conditions d’examens peuvent être envisagées pour les collégiens ou lycéens diabétiques.

Gérer son taux de sucre dans le sang tout seul

Le diabète de type 1 est une maladie chronique qui nécessite pour l’enfant d’être soigné et d’apprendre à se soigner afin de vivre le mieux possible avec. L’éducation thérapeutique dépend de l’âge, c’est-à-dire du développement psychomoteur de l’enfant, mais aussi de son état psychologique, de son traitement (la pompe à insuline permet beaucoup plus de souplesse au niveau du mode de vie pour peu qu’on accepte de l’avoir toujours sur soi et de savoir l’utiliser correctement). La technologie se développe de plus en plus avec notamment des applications smartphone dédiée à la gestion des glycémies.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : - L’association AJD : Aide aux Jeunes Diabétiques : http://www.ajd-diabete.fr/
- L’Assurance Maladie « Diabète et voyages » : https://www.ameli-sophia.fr/diabete/mieux-vivre-diabete/vie-pratique/diabete-et-voyages/voyager-en-toute-securite.html
- L’association FFD la Fédération Française des Diabétiques : http://www.afd.asso.fr/?gclid=CPPvytm7y80CFUwq0wodyHAK9Q
- HAS « La prise en charge du diabète de type 1 chez l’enfant et l’adolescent » : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/bd-07-058-diabete_enfant.pdf
Sur le même sujet