Une nouvelle approche génique pour traiter le diabète de type 1

Les cellules du pancréas, qui libèrent normalement de l'insuline en fonction du taux de glucose dans le sang, sont détruites au cours du diabète de type 1. La recherche thérapeutique en matière de diabète insulino-dépendant consiste donc à trouver le moyen de remplacer ces cellules.
Publicité

Si la production d'insuline par génie génétique est possible de longue date, le principal défi vise à pouvoir moduler la fabrication de cette hormone en fonction du taux de glucose ambiant. Une approche originale rapportée par le célèbre journal scientifique « Science » a consisté à utiliser des cellules endocrines du tube digestif (productrices d'hormone). Ces dernières étant naturellement équipées d'un détecteur de glucose, une équipe de chercheurs a eu l'idée de leur introduire le gène de l'insuline humaine. Résultat, elles sont capables de fabriquer et de libérer de cette hormone lorsque leurs récepteurs au glucose sont activés.Grâce au génie génétique, des souris diabétiques exprimant ce transgène ont une production d'insuline dépendante du glucose circulant. Leur diabète a ainsi été corrigé.

Publicité
Publicité

Reste à espérer que cette voie originale de recherche débouche à terme sur un traitement applicable à nombre de patients diabétiques.

Publié par Dr Pierre-Yves Benhamou le Lundi 12 Février 2001 : 01h00
Source : Anthony T. Cheung, Science 2000, 290 (5498) : 1959-1962.