Diabète : le taux normal d'hémoglobine glycosylée

Publié le 07 Janvier 2019 par La Rédaction E-Santé
L’hémoglobine glycosylée ou HbA1c est un marqueur très important lors du dépistage du diabète. Le pourcentage d'HbA1c est obtenu grâce à un bilan sanguin. Quand son taux dépasse la norme, des mesures thérapeutiques et diététiques doivent être prises afin de diminuer les risques de complications liées au diabète, quel que soit son type.
PUB
© Istock

Taux d’hémoglobine glycosylée ou HbA1c : pourquoi c’est important ?

Grâce à un dosage sanguin, l’équilibre glycémique est mesuré sur une période de 60 à 90 jours. C’est l’hémoglobine glycosylée ou HbA1c qui permet d’évaluer cet équilibre. En effet, le glucose est véhiculé par le sang afin d’apporter toute l’énergie nécessaire à l’organisme. Il s’accumule peu à peu dans les hématies ou globules rouges car il se fixe sur l’hémoglobine. En l’absence de diabète, les globules rouges ne contiennent qu’une petite quantité de glucose. A l’inverse, chez une personne diabétique, le taux de glycémie est élevé. La quantité de glucose dans les globules rouges est donc beaucoup plus conséquente. Ainsi, lorsqu’un bilan sanguin indique un pourcentage d’hémoglobine glycosylée supérieur à 7, cela signifie qu’il existe, à long terme, un risque de complication. Le taux normal d’hémoglobine glycosylée est donc inférieur ou égal à 7 %. Cela signifie que le diabète est équilibré. L’hémoglobine glycosylée ou hémoglobine glyquée est donc un marqueur considérable lors d’un dépistage du diabète.

PUB

HbA1c : la HAS fixe des objectifs

Faire réaliser régulièrement un bilan sanguin afin de surveiller l’évolution d’un déséquilibre du diabète est très important. Pour éviter les risques de complications à long terme, le médecin fixe des objectifs glycémiques au cas par cas, car ils sont intrinsèquement liés à différents facteurs comme l’âge du patient, le traitement, le type de diabète et les pathologies en lien avec le diabète. Par exemple, dans le cas d’une femme qui souffre d’un diabète de type 2, l’objectif à atteindre avant d’envisager une grossesse est 6,5 % d'HbA1c. Cet objectif est recommandé par la Haute Autorité de Santé (HAS). Le diabète pouvant gravement impacter le pronostic obstétrical, une surveillance du taux de glycémie doit être également effectuée tout au long de la grossesse. Dans tous les cas, le médecin peut adapter le traitement médicamenteux ou bien encore modifier ou renforcer les mesures diététiques à tout moment, afin de permettre à chacun de ses patients diabétiques d’atteindre l’objectif fixé de façon individuelle.

PUB

Faire baisser l’HbA1c pour réduire les risques de complications

Le diabète est une pathologie à risque. De nombreuses complications sont possibles s'il n’est pas rééquilibré. Il peut entraîner de graves répercussions au niveau des vaisseaux et des artères, des nerfs, des reins, du cœur, des yeux, des dents, des mains et des pieds. Durant la grossesse, le diabète augmente les risques de mort fœtale. Il peut également entraîner une malformation cardiaque du fœtus, une complication à la naissance de type dystocie des épaules, fœtale, mais également de tout ordre. Le diabète favorise l’augmentation du liquide amniotique ou hydramnios, ce qui accroît les risques d’accouchements prématurés du fait de la distension de la poche des eaux et de l’utérus. Toutefois, en atteignant les objectifs fixés avec le médecin selon les recommandations de la HAS, les risques pour le fœtus diminuent.

Source : L'HbA1c ou hémoglobine glyquée, Fédération Française des Diabétiques
Les complications du diabète, Fédération Française des Diabétiques
Diabète de type 2 : stratégie médicamenteuse du contrôle glycémique, Haute Autorité de Santé, 31 mai 2017