Diabète insulinodépendant : la définition

© Istock
De manière générale, le diabète correspond à une hyperglycémie chronique. Comme son nom l’indique, le diabète insulinodépendant est une maladie auto-immune qui nécessite un apport en insuline quotidien. Les symptômes du diabète de type 1 sont caractéristiques et apparaissent chez une population jeune. On fait le point.
PUB

Le diabète insulinodépendant: qu’est-ce que c’est?

Le diabète insulinodépendant concerne généralement les enfants et les jeunes adultes avant 35 ans. Ce type de diabète correspond à une défaillance du système immunitaire qui ne parvient plus à reconnaître les cellules du pancréas produisant l’insuline et qui finit donc par les détruire. L’insuline est essentielle à notre organisme puisqu’elle permet au glucose de pénétrer dans les cellules des muscles et du foie où il sera transformé et stocké. Mais dans le cas du diabète insulinodépendant, le glucose ne peut pas entrer dans ces cellules et doit donc faire marcher arrière pour finalement retourner dans le sang. Dès lors, le taux de glucose s’envole. La carence totale en insuline nécessite donc un traitement de supplémentation de cette hormone.

PUB
PUB

Les symptômes du diabète de type 1

Les symptômes de ce type de diabète correspondent donc à ceux d’une hyperglycémie. Ils apparaissent soudainement et sont caractéristiques. Une soif intense ainsi qu'une envie fréquente d’uriner en sont les principaux témoins. En effet, pour évacuer le sucre excédentaire, le corps réclame une grande quantité d’eau pour que les reins puissent faire leur travail d’élimination par les urines. Par ailleurs, asthénie, amaigrissement et maux de ventre sont des symptômes que l’on retrouve assez souvent lors du diagnostic du diabète insulinodépendant.

Publié le 23 Juillet 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé