Diabète à 50 ans, Alzheimer à 70 ans !

© Istock

Selon une étude américaine, un diabète mal contrôlé en milieu de vie augmente les risques de développer une maladie d’Alzheimer 20 ans plus tard.

Autrement dit, prévenir le diabète à la cinquantaine aide à se prémunir d’Alzheimer à 70 ans !

PUB

Le diabète accélère le vieillissement cérébral

Cette étude débutée en 1987 a porté sur un total de 15.7892 personnes d’âge moyen. Elle aboutit à la conclusion suivante : chez les diabétiques non contrôlés (équilibre glycémique non atteint), le déclin cognitif est plus important de 19 % 20 ans plus tard. C’est comme si le cerveau vieillissait de 5 ans plus vite. Ainsi, globalement, le déclin cognitif d’une personne de 70 ans chez qui un diabète s’est déclaré vers la cinquantaine est équivalent à celui d’une personne de 75 ans.

PUB
PUB

Prévenir le diabète et ses complications, c’est possible !

À la longue, l’excès de sucre dans le sang altère le système vasculaire. C’est ainsi que les diabétiques développent des complications visuelles avec un risque de cécité, des complications rénales et nerveuses. Mais la santé des vaisseaux sanguins cérébraux étant elle aussi affectée, le diabète entraîne également des dommages au cerveau, augmentant le risque de déclin cognitif et donc de démence comme la maladie d’Alzheimer.

La bonne nouvelle est que l’on sait prévenir (perte de poids notamment) et traiter le diabète (surveillance de la glycémie, médicaments antidiabétiques).

Et vous ? Vous avez 50 ans ? À quand remonte votre dernière mesure de glycémie ?

Publié le 05 Décembre 2014 | Mis à jour le 05 Décembre 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Rawlings A.
Voir + de sources
M. et al., Annals of Internal Medicine, 2014;161(11):785-793. doi:10.7326/M14-0737, http://annals.org/article.aspx?articleid=1983393.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés