Deuxième implantation de cœur artificiel

© getty

Le 5 août 2014, un cœur artificiel mis au point par la Société Carmat a été implanté au CHU de Nantes chez un patient atteint d’insuffisance cardiaque terminale et qui ne pouvait bénéficier d’un greffon cardiaque issu de donneur. Il s’agit de la deuxième intervention de ce type.

Publicité

Seconde implantation d’une bioprothèse cardiaque de haute technologie

Cette intervention a été réalisée par les équipes des Pr Daniel Duveau, Christian Latremouille et Alain Carpentier, ce dernier étant l’inventeur de ce cœur artificiel et le cofondateur de la société CARMAT. Cette bioprothèse cardiaque de haute technologie a été greffée 8 mois après une première implantation à Paris. Celle-ci avait eu lieu en décembre 2013 à l’Hôpital européen Georges-Pompidou, chez un patient décédé le 2 mars dernier.

Publicité
Publicité

Une défaillance technique de la prothèse avait été évoquée. Depuis la société Carmat a été autorisée à poursuivre les essais.

Au total, il est prévu d’implanter 4 patients au pronostic vital engagé à brève échéance.

La transplantation cardiaque entre dans une nouvelle ère

De son côté, la Ministre de la Santé Marisol Touraine s’est félicitée de cette « nouvelle implantation de la prothèse cardiaque CARMAT, une innovation qui permet de maintenir l’espoir de nombreux patients souffrant d’insuffisance cardiaque terminale ». « Cette intervention confirme que la transplantation cardiaque entre dans une nouvelle ère, grâce à l’engagement et au talent des chercheurs et à l’esprit d’entrepreneur des médecins français ».

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 09 Septembre 2014 : 11h33
Mis à jour le Mardi 09 Septembre 2014 : 12h52
Source : Communiqué du Ministère de la Santé, 8 septembre 2014.
PUB
PUB