Désir d'enfant : que faire après une fausse couche ?

© Istock
La fausse couche, même précoce, est un événement traumatisant pour un couple qui a un désir d'enfant. Toutefois, cela ne signifie pas que ce couple rencontrera forcément des difficultés pour être parents.
Publicité

Quels sont les symptômes d'une fausse couche ?

La fausse couche peut se manifester par plusieurs symptômes : des douleurs abdominales, des contractions, parfois associées à de saignements. D'autres signes comme des vertiges ou une diarrhée peuvent accompagner ces symptômes. Parfois, la fausse couche ne provoque ni douleur ni saignement. Elle peut être découverte lors de l'échographie qui montre une interruption de l'activité cardiaque fœtale. Au premier trimestre, l'évacuation du fœtus est souvent spontanée. Sinon, un curetage utérin est nécessaire.

Publicité
Publicité

Que faire après une fausse couche ?

La plupart des fausses couches précoces sont liées à des anomalies chromosomiques non viables de l'embryon et n'empêchent en aucun cas une grossesse ultérieure. Toutefois, un bilan est nécessaire pour éliminer une autre cause telle qu'une malformation utérine, la présence d'une maladie systémique chez la maman, d'une infection génitale ou générale, ou d'une allo-immunisation rhésus. Si aucune cause n'est retrouvée, il est conseillé d'attendre la reprise de cycles normaux chez la femme, puis de retenter une grossesse. Un soutien psychologique peut aussi être envisagé afin d'éviter l'anxiété lors d'une tentative ultérieure, surtout si les fausses couches ont été multiples.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 11 Juin 2018 : 10h31