Dépression
Des plantes pour lutter contre la dépression : millepertuis, safran, ginseng, passiflore. Longtemps taboue, la dépression est une maladie très répandue. En France, on estime que près de 8 millions de personnes ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie (1). Si la dépression nécessite un accompagnement médical, psychologique et des soins appropriés, les plantes peuvent néanmoins s’avérer d’une grande aide dans les états de dépression légère à modérée.
Sommaire

Les plantes anxiolytiques

Les plantes réputées pour lutter contre l’anxiété et les troubles du sommeil souvent associés à la dépression sont nombreuses. Parmi elles, on retrouve fréquemment la mélisse et la valériane (parfois en association).

La mélisse est traditionnellement utilisée en cas de troubles du sommeil d’origine nerveuse et de troubles de l’humeur. Relaxante et sédative, elle ne présente pas de contre-indication majeure et possède un goût agréable en infusion. Comptez environ 3 g de feuilles ou de fleurs de mélisse séchées (1 c. à café) pour 150 ml d’eau. Pour des feuilles ou fleurs fraiches comptez le double. Laissez infuser une dizaine de minutes. La valériane qui lui est souvent associée est traditionnellement utilisée en cas d’agitation nerveuse, elle est par ailleurs reconnue par l’OMS comme sédatif léger (3).

Citons également la passiflore. Elle est considérée comme ayant des effets anxiolytiques. L’OMS décrit l’usage de la passiflore comme « sédatif léger contre l’agitation nerveuse, l’anxiété et l’insomnie » (4). Elle est très utile en cas d’anxiété généralisée. La lavande est traditionnellement consommée pour ses vertus calmantes établies. On la recommande aussi en cas d’anxiété et de dépression. Une étude de 2014 tend à prouver l’efficacité de son huile essentielle comme anxiolytique chez les patients atteints de dépression (5).

La ballote est une plante calmante. Son goût désagréable fait qu’elle est peu utilisée en tisane. Elle possède des propriétés anxiolytiques. On la retrouve surtout dans les préparations pharmaceutiques.

Les plantes stimulantes

Dans le cadre de la dépression, les plantes toniques peuvent également avoir un intérêt pour redonner l’énergie disparue.

Le ginseng est un très bon stimulant général. L’OMS reconnait comme « cliniquement établi » l’utilisation du ginseng pour renforcer les capacités physiques et mentales en cas de fatigue, d’épuisement, de troubles de la concentration. Ce qui correspond parfaitement aux syndromes de la dépression.

La rhodiole est une plante qui permet de retrouver de l’énergie en cas de fatigue et de faire face au stress. Elle améliore le bien-être et la forme physique de par ses vertus stimulantes. C’est la plante idéale en cas de dépression légère créée par un surmenage ou une période difficile. Certaines études scientifiques récentes ont conclu à l’efficacité de la plante en cas de dépression légère à modérée (6). Elle agirait notamment sur le taux de sérotonine. Vous la trouverez facilement sous forme de gélules ou de comprimés d’extraits secs.

Recette de tisane facile :

Mélanger deux doses de millepertuis, deux doses de passiflore pour une dose de racine de valériane et une dose de fleurs de lavande. Versez une cuillère à café du mélange pour environ 150 ml d’eau bouillante. Laissez infuser une dizaine de minutes. Filtrez et buvez avant d’aller dormir.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :