Dépression
Des plantes pour lutter contre la dépression : millepertuis, safran, ginseng, passiflore. Longtemps taboue, la dépression est une maladie très répandue. En France, on estime que près de 8 millions de personnes ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie (1). Si la dépression nécessite un accompagnement médical, psychologique et des soins appropriés, les plantes peuvent néanmoins s’avérer d’une grande aide dans les états de dépression légère à modérée.
Sommaire

Les plantes contre la dépression

Souvent mieux tolérées que les traitements habituellement prescrits, les plantes sont les alliées de la lutte contre la dépression légère à modérée. Elles peuvent également être utiles en cas de déprime transitoire due à un évènement difficile. Voici les plus à même de vous aider.

Les plantes antidépressives

Le millepertuis est sans doute la plus réputée des plantes antidépressives. On l’utilise pour les troubles de l’humeur et en cas de dépression légère. Les principaux constituants du millepertuis sont l’hypéricine, l’hyperforine ainsi que des tanins et des flavonoïdes. Son effet antidépresseur a fait l’objet de nombreuses études et son usage en cas de « dépression légère » est désormais reconnu par les principales autorités de santé (Organisation mondiale de la Santé, ESCOP, Commission E) (2). Il doit être utilisé en cure (au moins 2 semaines) et ne doit pas être pas pris en même temps que certains médicaments type contraceptifs oraux, anticoagulants, théophylline, digoxine, antidépresseurs allopathiques et antirétroviraux. L’hypéricine peut entrainer une photosensibilisation. Le millepertuis se consomme en tisane (infusion de fleurs) mais on le trouve plus fréquemment sous forme de gélules d’extraits secs à la dose généralement recommandée de 900 mg /jour.

Le griffonia est un arbuste originaire d’Afrique dont les graines sont riches en 5-HTP, un acide aminé rare précurseur de sérotonine, neurotransmetteur impliqué dans la dépression et le sommeil. Le griffonia est également recommandé contre les boulimies sucrées. Moins connu que le millepertuis, on le trouve cependant aisément en gélules. Vérifiez les concentrations en 5-HTP et reportez-vous aux mentions des fabricants pour les dosages. Évitez de l’associer au millepertuis ainsi qu’aux antidépresseurs classiques.

Le safran , est avant tout une épice réputée provenant du crocus d’automne, mais ces stigmates de fleur auraient également des propriétés antidépressives de par la présence de crocine et de safranal. Très rare et très cher, le safran se trouve cependant sous forme de teinture-mère. Ne pas utiliser chez la femme enceinte car il peut provoquer des contractions utérines.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :