La dépression : apprendre à repérer les symptômes

Publié par Psychonet Production le Mercredi 28 Janvier 2004 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Mai 2004 : 02h00
Aujourd'hui, la dépression est le trouble mental de l'humeur le plus répandu dans le monde : elle constitue 20 % des consultations en médecine générale. La dépression n'est toutefois pas qu'un état d'âme, mais une pathologie pouvant conduire à des crises redoutables. Explications.
PUB

Comment la reconnaître ?

La dépression est une pathologie caractérisée par une modification significative de l'humeur dans le sens de la tristesse, de la souffrance et du ralentissement psychomoteur, conduisant à un sentiment d'impuissance générale, avec des idées morbides et suicidaires. Les signes principaux pour la reconnaître sont un manque d'intérêt généralisé, une pensée laborieuse, une concentration difficile y compris pour les automatismes de la vie quotidienne (se laver, s'habiller, manger), des montées d'angoisse qui peuvent se répercuter sur le sommeil et un sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive, voire délirante. Dans certains cas, la dépression peut prendre des formes « masquées », où la tristesse et les troubles psychiques sont absents ou très discrets, mais où certains troubles somatiques prennent le dessus, comme les migraines, les douleurs dorsales, abdominales...

PUB
PUB

Les causes de la dépression

Il semble qu'il existe des prédispositions neurobiologiques chez certains individus, corrélées à des facteurs psychiques et environnementaux (profession monotone, tensions dans le couple, soucis financiers, isolement). L'affection est cyclique et porte le nom de maniaco-dépression. Parfois, les facteurs environnementaux sont prépondérants. La maladie survient uniquement suite à des évènements de la vie qui nous fragilisent et auxquels nous ne parvenons pas à faire face comme le chômage, un deuil, un déménagement Il s'agit dans ce cas de dépression réactionnelle. A noter que la dépression peut aussi s'ajouter à l'alcoolisation chronique ou survenir lors du sevrage de certains toxiques (héroïne par exemple), enfin accompagner une maladie grave : cancer, sida, maladies du système nerveux

Publié par Psychonet Production le Mercredi 28 Janvier 2004 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Mai 2004 : 02h00
PUB
PUB
A lire aussi
La dépression chez les seniors : ne pas la sous-estimer !Publié le 20/11/2006 - 00h00

La dépression est une véritable maladie qui fait souffrir plus de 3 millions de Français. Les personnes âgées ne sont pas épargnées par cette souffrance morale et physique, même si les symptômes sont moins apparents dans cette population. Il est essentiel de diagnostiquer cette maladie et...

Déprime : quand commence-t-on à parler de dépression ? Publié le 07/04/2016 - 14h20

« Je me sens déprimé », c’est une phrase souvent entendue. Mais une déprime passagère, un moment de flottement moral n’est heureusement pas forcément signe de dépression. Alors, comment faire la différence entre une déprime et une vraie dépression qui, elle, est une maladie ?

La vérité sur la dépressionPublié le 04/08/2010 - 00h00

Bien connaître la dépression est utile puisqu'une personne sur 5 en souffre au cours de la vie. La meilleure manière de s'en sortir, c'est de la connaître, que ce soit pour soi-même ou pour quelqu'un de notre entourage... Voici donc les bonnes réponses à notre test " Vrai-Faux sur la...

Plus d'articles