Dépistage de la maladie d’Alzheimer : vers un test salivaire ?

En l’absence de traitement curatif, une partie des recherches se sont focalisées sur la mise au point de techniques de dépistage précoce, qui permettraient aux patients de bénéficier de traitements capables de freiner l’évolution de lamaladie d’Alzheimer. Dans ce domaine, des chercheurs sont sur la piste d’un test salivaire de dépistage.

PUB

Objectif : dépister très tôt la maladie d’Alzheimer via un test salivaire

Pendant des années (jusque 18 ans selon une étude récente), la maladie d’Alzheimer évolue silencieusement sans symptôme d’alerte. Et lorsque les premiers signes apparaissent, des lésions cérébrales sont déjà irréversibles (dépôts de protéines amyloïdes). D’où l’idée d’améliorer le dépistage précoce, car initiés très tôt, les traitements pourraient être plus efficaces.

PUB
PUB

À côté des tests de mémoire, des biomarqueurs présents dans le liquide céphalo-rachidien et le l’imagerie par PET Scan, s’est développé un test salivaire.

Bientôt un test salivaire, simple et facile d’utilisation ?

Hautement performant, ce test donne comme une empreinte métabolique. Capable d’identifier quelque 1500 métabolites présents dans la salive de chaque individu, on peut ainsi repérer ceux qui sont le plus souvent associés à la maladie d’Alzheimer et déterminer les patients à risque. Testé chez une trentaine de personnes atteintes ou non de la maladie d’Alzheimer, les résultats préliminaires sont prometteurs.

Attention, avant de pouvoir être utilisé, plusieurs années de recherche sont encore nécessaires pour valider sa fiabilité. Mais si c’est le cas, nous disposerons alors d’un test extrêmement simple et facile à mettre en place.

Publié le 22 Juillet 2015 | Mis à jour le 22 Juillet 2015
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Alzheimer’s Association International Conference 18-23 juillet 2015, https://www.alz.org/aaic/releases_2015/Sun-8amET.asp.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés