Déchaussement dentaire : reconnaître les signes avant-coureurs

© Istock

Mauvaise odeur buccale et saignements répétés lors du brossage peuvent témoigner d’un début de déchaussement dentaire. Préserver la santé de ses dents est essentiel et la prévention reste le meilleur atout en matière bucco-dentaire. On fait le point.

Publicité

Qu’est-ce que le déchaussement dentaire ?

Le déchaussement dentaire correspond à la rétractation progressive des tissus de la gencive situés autour des dents. En effet, avec l’âge, les gencives finissent par être moins bien irriguées. Elles s’amenuisent et se rétractent, mettant ainsi à nu la racine de la dent. La gencive n’est donc plus en capacité de jouer son rôle de barrière stabilisatrice, la dent devient de plus en plus mobile et finit par se déchausser. Ce processus prend du temps et certains symptômes précoces permettent de recourir aux soins adaptés pour éviter, ou au minimum retarder le plus possible, le déchaussement dentaire.

Publicité
Publicité

Les signes du déchaussement dentaire

Une accumulation de plaque dentaire, notamment sous la gencive, peut conduire à des infections qui rendent la gencive brillante et douloureuse. On parle alors de gingivite. Si vous souffrez de ce type d’affection dentaire, consultez rapidement votre dentiste car une gingivite non soignée évolue en parodontite qui entraîne à son tour la perte des tissus gingivaux autour de la dent. Une consultation de détartrage pourra être mise en place. Par ailleurs, une mauvaise haleine et un saignement des gencives lors du brossage sont des signes avant-coureurs d’un éventuel déchaussement dentaire si vous ne prenez pas soin de la santé de vos dents.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Dimanche 19 Août 2018 : 18h30