Déchaussement dentaire : le rôle méconnu du tartre

© Istock
Des dents sensibles au chaud et au froid qui bougent légèrement, des gencives qui saignent facilement, c’est peut-être un déchaussement dentaire qui menace. Et si l’hygiène bucco-dentaire, et plus particulièrement le tartre, était en cause ?
Publicité

Déchaussement dentaire et tartre

Au quotidien, les restes de nourriture mêlés à la salive vont former un enduit visqueux et collant sur les dents et les gencives : c’est la plaque dentaire. Si cette dernière n’est pas éliminée chaque jour par des brossages efficaces des dents, alors les bactéries qui la composent produiront des acides qui s’attaqueront à l’émail des dents et aux gencives : ce sont dès lors des risques de caries et de gingivite. En outre, avec le temps, cette plaque dentaire va se calcifier et former du tartre. Or le tartre, cette plaque dure et poreuse autour des dents, entraînera des lésions de la gencive et donc son inflammation. Les gencives se mettent alors à saigner de plus en plus souvent, et l’inflammation peut atteindre les tissus de soutien de la dent et menacer celle-ci de déchaussement. On parle alors de parodontite. Les dents, même saines, peuvent donc se déchausser si le tissu ou l’os qui les maintiennent sont fragilisés.

Publicité
Publicité

Règles d’une bonne hygiène bucco-dentaire

Une bonne santé des dents repose sur une bonne hygiène bucco-dentaire. Cela consiste à bien se brosser les dents après chaque repas : ne pas utiliser de brosse à dents trop agressive, bien nettoyer toute la surface des dents, recourir au fil dentaire pour les interstices entre les dents, faire durer le brossage au moins 3 minutes, mais aussi faire effectuer chaque année un détartrage chez son dentiste. Cela évite la mauvaise surprise d’un déchaussement.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 01 Juin 2018 : 16h01