Cytomégalovirus : les principaux signes de l'infection

© Istock
Le cytomégalovirus est peu connu, car il entraîne des infections sans gravité chez le sujet sain. L'infection est plus fréquente chez l'enfant. Cependant, il peut être dangereux chez la femme enceinte et chez le sujet immunodéprimé. 
Publicité

Quels sont les symptômes de l'infection à cytomégalovirus ?

Chez le sujet en bonne santé, l'infection à cytomégalovirus passe la plupart du temps inaperçue. Elle peut tout au plus provoquer de la fièvre et une fatigue, mais ces symptômes n'ont rien de spécifique. Cette infection se voit surtout chez l'enfant en collectivité. Elle peut cependant être grave chez la femme enceinte, car elle provoque de graves malformations chez le fœtus (ophtalmologiques en particulier). Elle est également dangereuse chez le sujet immunodéprimé qui peut déclarer une rétinopathie ou des symptômes digestifs sévères.

Publicité
Publicité

Que faire face à une infection à cytomégalovirus ?

Il n'existe ni traitement ni vaccin contre l'infection à cytomégalovirus. C'est pourquoi une sérologie est pratiquée à chaque début de grossesse. Si la femme est immunisée, aucun suivi ne sera nécessaire. Si la sérologie est négative, elle devra être renouvelée tous les mois. Si elle devient positive, une interruption thérapeutique de grossesse peut être proposée. La prévention est donc fondamentale chez les femmes séronégatives : elles doivent éviter le contact avec des enfants qui peuvent être infectés. Chez le sujet bien portant, l'infection à cytomégalovirus guérit spontanément, en étant bien souvent inaperçue.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 08 Juin 2018 : 17h00