Cycle féminin : quand peut-on faire l'amour sans risque ?
Sommaire

 

Le premier jour des règles, le risque de grossesse n’est pas de zéro

 

Ce que l’on prend pour des règles peut se révéler être un saignement et ne pas être lié au cycle. Dans ce cas, le risque de grossesse est très présent.

Pendant les règles, le risque d’Infection Sexuellement Transmissibles (IST) est nettement plus élevé. Donc si le risque de grossesse est bas, ce n’est pas le cas pour le risque d’IST.

 

Pourquoi les jours avant les règles ne sont-ils pas forcément sûrs ?

 

Une fois l’ovulation passée, une femme n’est plus fertile pendant le reste de son cycle, c’est certain. Les jours avant les règles sont donc des jours où les rapports sexuels peuvent avoir lieu sans risque. Le problème, pour pouvoir le faire, c’est de repérer avec certitude le jour de l’ovulation. Ce n’est pas simple et cela peut beaucoup varier.

Aussi les méthodes avec calculs de calendrier donnent-ils les risques de grossesse les plus élevés, car notre corps n’est pas une machine ovulant à date fixe.

Il suffit que l’ovulation se décale de 2 ou 3 jours pour que les risques de grossesse apparaissent…

Au total, ces informations peuvent par exemple être intéressantes pour les couples ayant recours à des méthodes de contraception locale et ne les trouvant pas suffisamment sûres.

Savoir que les jours les moins à risque sont le premier jour des règles (le moins à risque) et les jours précédents (déjà plus à risque) permet d’utiliser des préservatifs (15 % de grossesses en utilisation habituelle ou 21 % pour le préservatif féminin) ou des spermicides (29 % de grossesses en utilisation habituelle), ou même le retrait (27 % de grossesses en utilisation habituelle) en diminuant leur risque.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : OMS. Critères de recevabilité pour l’adoption et l’utilisation continue des méthodes contraceptives (2009).