Couches lavables : le grand retour !

Des couches qu'il faudrait laver avant de les remettre au bébé ? Alors qu'il est tellement plus simple d'en utiliser des jetables ? Il y a quelques années, personne n'y aurait cru. Même si l'utilisation de couches lavables restent rares, la tendance est là et bien là. Explications.
Publicité

Laver les couches, pour quoi faire ?

Pour convaincre certains parents de renoncer au confort des couches jetables, il faut quelques statistiques impressionnantes. Celle de la quantité de déchets créée par l'utilisation de couches jetables : 901 kilos en tout (en comptant que l'enfant devient tout à fait propre à trois ans). Contre moins de dix si l'on utilise des couches lavables. Tous les autres points de comparaison - coût, utilisation d'eau et d'électricité, produits polluants utilisés dans la fabrication... pointent dans la même direction: utiliser des couches lavables coûte moins aux familles et à l'environnement.

Publicité
Publicité

Des contraintes plus importantes

Il est bien évident, malgré tous leurs avantages, que les couches lavables entraînent plus de travail que celles qu'il suffit de jeter à la poubelle. Il faut se débarrasser des selles, laver la couche et éventuellement la culotte de protection qu'on utilise en même temps, et ensuite faire sécher la couche. Enfin, il faut gérer le stockage des couches propres, mais surtout des couches souillées: difficile de les laver dès qu'elles sont utilisées cela supposerait de faire des dizaines de lessives par semaine), mais impossible aussi de les stocker comme n'importe quel linge sale, sous peine de voir se développer les odeurs et surtout les bactéries. Il faut donc travailler avec des stockages spécialisés, ou faire un prélavage à la main.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 19 Janvier 2009 : 01h00
Source : Marianne Markmann, " Les couches lavables ", éditions Jouvence