Cortisone : comment limiter les effets secondaires

Publié le 25 Mai 2018 par La Rédaction E-Santé
La cortisone est un anti-inflammatoire puissant qui agit très efficacement sur certaines douleurs. Cependant, les corticoïdes ont de nombreux effets secondaires, potentiellement graves, et leur prescription doit toujours être surveillée.
PUB
© Istock

Quels sont les effets secondaires potentiels de la cortisone ?

PUB

Les corticoïdes ont une action anti-inflammatoire puissante et agissent sur le système immunitaire. Lorsqu'ils sont utilisés sur une longue durée et à forte dose, ils peuvent provoquer des effets secondaires importants tels qu'un diabète corticoïdes-induit, des infections virales à répétition, une hypertension artérielle, une prise de poids, un ulcère gastroduodénal, des troubles du sommeil... Ils doivent donc être prescrits avec précaution, surtout chez les patients les nécessitant au long cours (maladies inflammatoires chroniques, asthme sévère, polyarthrite...).

PUB

Comment limiter les effets secondaires des corticoïdes ?

Pour limiter les effets secondaires des corticoïdes, la dose minimale nécessaire doit être utilisée. Lorsqu'ils doivent être pris au long cours, un régime pauvre en sucres et en sel doit être associé, ainsi qu'un traitement protecteur gastrique. Ils doivent être pris le matin, au cours du petit-déjeuner, pour éviter les effets digestifs et les difficultés d'endormissement. Une surveillance biologique régulière est conseillée. Lorsqu'un traitement par corticothérapie doit être interrompu, la décroissance doit être très progressive et s'étaler sur plusieurs jours ou semaines.