Contraception : 10 questions sur le stérilet ou Dispositif Intra-Utérin

Alors que le stérilet, ou Dispositif Intra-Utérin (DIU) est le moyen de contraception le plus utilisé au monde, il occupe en France la seconde place derrière la pilule. Le  stérilet  pose souvent questions aux femmes qui souhaitent l’adopter. Voici donc dix réponses pour faire le tour du sujet. 

PUB

Le DIU c’est quoi ?

Anciennement appelé stérilet, le DIU n’est pas unique. Il en existe deux sortes. Le DIU au cuivre ou le DIU hormonal. Visuellement, il s’agit d’un petit objet souple en forme de « T » et mesurant 3,5 cm de long environ. Une fois posé dans l’utérus, le DIU peut être maintenu en place pendant 5 à 10 ans.

Recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le DIU souffre encore, en France notamment, de quelques préjugés même si son utilisation tend à augmenter. Si son efficacité n’est pas remise en cause, son action sur la fertilité, la perturbation des cycles ou encore les douleurs liées à sa pose inquiètent certaines femmes.

Comment agit-il ?

Contrairement à la pilule, le DIU classique au cuivre n’a aucun effet sur l’ovulation. Il n’agit pas sur l’activité des ovaires, mais sur la suite des événements. Une fois en place, le stérilet provoque au niveau de l’endomètre, c’est à dire au niveau des cellules qui recouvrent l’intérieur de la cavité utérine, une réaction inflammatoire contre le stérilet qu’il considère comme un corps étranger. Cette réaction rend l’utérus impropre à la nidation de l’œuf s’il advenait qu’un ovule soit fécondé. Or cette probabilité est très faible. En effet, le cuivre, toxique pour les spermatozoïdes, leur laisse peu de chances de survie et la modification de la glaire cervicale les empêche de remonter au-delà du col, donc de s’acheminer vers l’ovule pour une éventuelle fécondation.

PUB
PUB

Le DIU hormonal c’est quoi ?

C’est un dispositif qui combine l’action mécanique d’un DIU classique à celui d’une contraception par des hormones. Le DIU hormonal possède un réservoir qui contient des hormones progestatives (lévonorgestrel) qui diffusent en continu via la cavité utérine. Leur rôle consiste à épaissir les sécrétions du col pour les rendre infranchissables par les spermatozoïdes et à limiter l’épaississement de la muqueuse utérine propice à l’implantation de l’œuf.

Est-il plus efficace que la pilule ?

Les DIU au cuivre sont efficaces à 99 % et les DIU hormonaux à 97 %. Et contrairement à certaines autres méthodes contraceptives, leur efficacité réelle est identique à leur efficacité théorique puisqu’une fois le DIU posé, les erreurs de manipulation n’existent pas. En comparaison, la pilule a une efficacité théorique de 99,7 % mais en pratique elle tombe à 91 % en raison des erreurs d’utilisation, comme les oublis ou les effets indésirables (diarrhées, vomissements).

Le DIU est-il réservé aux femmes qui ont déjà eu des enfants ?

Selon l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) qui suit l’évolution de l’utilisation des contraceptifs en France, c’est le recours au dispositif intra-utérin non hormonal (DIU au cuivre) qui progresse le plus (+45 %). On constate en 2013 que même les femmes jeunes l’utilisent : 4 % des femmes de 20-24 ans (contre 2 % en 2010) et 16 % des 25-29 ans (contre 8 % en 2010). Contrairement à une idée répandue donc, il n’est pas réservé aux femmes ayant déjà eu des enfants et des modèles adaptés à la morphologie des très jeunes femmes existent aujourd’hui. À noter que le DIU n’a aucune incidence sur la fertilité, mais l’ambiguïté de son ancienne dénomination, stérilet, avait contribué à créer la confusion chez certaines.

Quels sont les avantages du DIU ?

Le premier avantage, qu’il s’agisse du DIU au cuivre ou hormonal est qu’il n’y a plus, pendant plusieurs années, à se soucier de sa contraception ou à craindre un oubli. Il s’avère donc être un contraceptif plus efficace que la pilule. Le DIU au cuivre sans hormone, convient aux femmes qui y présentent des contre-indications. Le stérilet hormonal aura pour avantage de réduire, voire supprimer les règles, et de limiter le syndrome prémenstruel. Enfin, lorsque le désir d’enfant apparaît, le retour à la fertilité est excessivement rapide après retrait du DIU.

Est-ce que le DIU fait mal ?

À la pose du DIU par le gynécologue une contraction peut être ressentie. Il ne s’agit pas d’une intervention chirurgicale. Les femmes n’ayant pas eu d’enfant peuvent être plus sensibles que les autres. On peut alors leur recommander de prendre un médicament antidouleur 2 heures avant la pose. Un DIU bien posé et bien accepté par l’organisme ne procure aucune sensation et le fil qui termine le dispositif n’est que très rarement ressenti par le partenaire lors des rapports sexuels. Si ce fil est encore trop long, il est possible de demander au gynécologue de le raccourcir.

Publié par Laura Houeix, journaliste santé le Mercredi 11 Mai 2016 : 16h22
Mis à jour le Jeudi 12 Mai 2016 : 17h32
Source : "Contraception : 10 questions sur le stérilet ou Dispositif Intra-Utérin", Magazine Côté Santé N°100 Avril/Mai 2016.