Comprendre le lien entre fatigue et vertiges

Le vertige se caractérise par la sensation désagréable de perdre l’équilibre. S’ils peuvent être associés à des symptômes rotatoires, certains vertiges se limitent à une sensation d’étourdissement. La fatigue peut-elle en être à l’origine ?
© Istock

La fatigue, une cause avérée de vertiges?

Les spécialistes distinguent les vertiges rotatoires des vertiges qui ne le sont pas. Certains vont même jusqu’à dire que les vertiges non associés à une impression «de tête qui tourne» n’en sont pas véritablement. Ce sont ces derniers qui sont généralement induits par une grande fatigue. Ils se manifestent alors par une sensation inconfortable de mal au cœur, d’instabilité ou encore de jambes qui flageolent. Les troubles du sommeil, le stress, l’hypoglycémie ou encore le surmenage peuvent être à l’origine de ce type de vertiges non pathologiques.

Les autres causes de vertiges

Contrairement aux vertiges provoqués par un épuisement transitoire, les vertiges accompagnés de symptômes rotatoires se traduisent véritablement par une perte d’équilibre. Dans la majorité des cas, ces symptômes témoignent d’une anomalie de l’oreille interne, qui est considérée comme le siège de la proprioception chez l’homme. Il n’est d’ailleurs pas rare que ce type de vertiges occasionne des nausées, voire des vomissements. Il est alors indispensable de consulter un médecin pour en déterminer l’origine. Il peut s’agir tout simplement d’un vertige positionnel paroxystique bénin induit par un changement de la position de la tête trop rapide.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :