La communication non-violente en pratique
Sommaire

Troisième étape, expliquez pourquoi vous ressentez cette émotion

Il s'agit d'observer quel est votre besoin non satisfait. Là encore, faites attention à ne pas mettre l'autre en cause. ' Je me sens triste parce que cela me donne l'impression que je ne compte pas pour toi '. Vous donnez votre point de vue qui ne peut être contesté. Même si la personne en cause vous répondait ' mais si, tu comptes pour moi… ' Vous pourriez lui répondre que ' peut-être, mais même si c'est le cas, ton retard me donne le sentiment que je ne compte pas et ça me rend triste '. La phrase à ne pas dire serait ' Je me sens triste parce que je vois que je ne compte pas pour toi '… Car dans ce cas, vous interprétez son retard, et vous déclenchez immédiatement une riposte : ' mais c'est faux, tu comptes beaucoup… '

Quatrième étape de ce mode de communication, c'est de formuler votre demande

Cette demande doit être concrète et accessible à l'autre. Dans notre exemple, vous pourriez notamment demander : ' et j'aimerais que quand tu t'aperçois que tu es en retard à un rendez-vous, tu me passes un coup de téléphone pour me prévenir '. C'est une demande concrète et simple. En plus si quelqu'un est mal organisé, il peut être illusoire de lui demander d'être toujours à l'heure, c'est donc une demande réaliste.

Si cette personne disait : ' et j'aimerais que tu me montres plus souvent que je compte pour toi ', il s'agirait d'une demande extrêmement floue, très difficile à satisfaire. Les deux parties en présence risquent d'être insatisfaites de cet échange.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :