Comment passer l'hiver sans un rhume ? Pensez positif !

On entend souvent dire que les pensées positives aident à guérir. Et il existe des exemples frappants de ce type d'affirmation, notamment en cancérologie. Globalement, les gens heureux vivent plus longtemps. Selon une nouvelle expérimentation, les émotions positives rendent aussi plus résistants aux virus et protègent ainsi des infections virales.
Publicité

Bonheur et bonne santé

Bonheur et santé vont de pair. Les exemples ne manquent pas et on peut dire globalement que les affects négatifs augmentent le risque de mortalité. Une étude menée en 2005 (1) a tenté d'en déterminer le mécanisme et montre ainsi que les personnes heureuses ont un taux plus bas de cortisol, hormone du stress associée à l'obésité abdominale, au diabète de type 2, à l'hypertension artérielle et à diverses affections auto-immunes.

Publicité
Publicité

Les personnes heureuses présentent aussi une fréquence cardiaque plus basse durant la journée et le soir, témoignant d'une bonne santé cardiovasculaire.

Les gens heureux résistent mieux aux virus

Mais les pensées positives se répercutent aussi sur la résistance aux infections. Cette étude a porté sur 200 volontaires âgés de 20 à 55 ans. La moitié d'entre eux étaient plutôt heureux, plein d'entrain et calmes, tandis que les autres étaient inversement anxieux, hostiles, voire dépressifs.

Tous ont été exposés à des virus à l'aide de gouttes nasales (un rhinovirus et un Influenza A). Les personnes appartenant au groupe des positifs sont celles qui ont développé le moins de symptômes révélant la maladie, rhinopharyngite ou grippe. Et ce, quels que soient leur niveau d'optimisme, leur âge, leur sexe, leur poids, leur éducation, leur état vaccinal, etc.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 08 Janvier 2007 : 01h00
Source : Cohen S. et coll., Psychosomatic Medicine, 68 : 809-15, 2006 ; (1) Steptoe A. et coll., Pnas, avril 2005.