Comment calmer les coliques du nourrisson ?

Ce que l'on appelle coliques du nourrisson, ce sont des crises de larmes avec grimaces et tortillements, très difficiles à calmer. Quelques infos pour mieux les comprendre et mieux les soigner.

Publicité

Les coliques du nourrisson ont-elles une origine digestive ?

On le pense souvent, parce que le bébé semble avoir mal au ventre… Mais en réalité, le lien entre les coliques et la digestion de bébé n'est pas bien compris. La plupart du temps, ces crises n'ont pas d'impact sur le transit. Le bébé n'est pas constipé, et n'a pas de diarrhée non plus. A l'heure actuelle, beaucoup de spécialistes pensent que les coliques sont plutôt d'origine psychologique, sans être toujours d'accord sur les causes précises : manque de câlins ? Vie trop agitée ? On ne sait pas trop.

Publicité
Publicité

A l'heure actuelle, les actions conseillées pour calmer les bébés en proie aux coliques visent à réconforter plutôt qu'à guérir :

    • Faire des massages légers sur le ventre (pas juste après un repas). Leur but est plutôt de relaxer le bébé que de le guérir ; N'hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre qui saura sans doute vous indiquer un cours ou une formation.
    • Le bercer ou le masser dans un endroit calme et éviter de trop le stimuler (les bébés qui souffrent de coliques sont souvent nerveux ou sensibles).
  • Lui faire boire une petite quantité d'eau sucrée. Là encore, le but est de calmer le bébé et pas d'améliorer sa digestion. Une petite quantité au moment où il pleure est donc suffisante.

En cas de coliques, tranquilliser les parents

Si votre bébé souffre de coliques, il est important de vous tranquilliser. Pour cela, la première étape est d'aller voir un pédiatre en qui vous avez confiance, qui vérifiera que votre bébé n'a pas de maladie digestive sous-jacente. Rappelez-vous aussi toujours que les coliques, si elles sont pénibles à supporter, n'ont qu'un temps et disparaissent en général avant le quatrième mois du bébé.

 
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Vendredi 25 Novembre 2011 : 12h40
Mis à jour le Vendredi 18 Mars 2016 : 15h54
Source : (1) Hassall, E. Journal of Pediatrics, octobre 2011. DOI 10.1016/j.jpeds.2011.08.067