Colique hépatique : est-ce une urgence médicale ?

Publié le 30 Octobre 2018 par La Rédaction E-Santé
La colique hépatique est une pathologie liée à la digestion, qui provoque de fortes douleurs abdominales. Elle est souvent liée à un calcul vésiculaire qui gêne l'évacuation des sels biliaires. Son traitement peut parfois constituer une urgence médicale.
PUB
© Istock

Comment la colique hépatique se manifeste-t-elle ?

PUB

La colique hépatique est provoquée par le blocage de calculs biliaires (constitués de sels biliaires et de cholestérol) dans les canaux biliaires ou le canal cholédoque. La bile ne peut alors plus s'écouler normalement et l'hyperpression entraîne des douleurs violentes. Celles-ci surviennent généralement après un repas riche. Elles se manifestent comme des crampes, au niveau de l'hypocondre droit, irradiant dans le dos. Elles sont augmentées lors de l'inspiration profonde. Elles peuvent s'accompagner de fièvre et de nausées. Les urines peuvent être foncées. La douleur est souvent spontanément résolutive, mais si elle dure, une prise en charge médicale rapide est nécessaire.

PUB

Comment traiter une colique hépatique ?

Les crises de coliques hépatiques peuvent céder seules et récidiver. Lorsque les calculs biliaires sont bloqués dans le canal cholédoque, la crise peut être durable et provoquer une surinfection avec de la fièvre. Il s'agit alors d'une urgence médicale. L'ablation du calcul par cholangiopancréatographie rétrograde peut être nécessaire rapidement. Des traitements antalgiques et antibiotiques sont associés à ce geste. Il est toujours préférable de conserver la vésicule biliaire.