Chute brutale de l'audition, c'est peut-être un bouchon de cérumen...

Publié le 26 Novembre 2007 à 1h00 par Dr Philippe Presles
Le bouchon de cérumendans l'oreille est la cause la plus fréquente de surdité soudaine. Quand consulter ? Comment procède-t-on pour l'ôter ? Quelles peuvent être les autres causes d'une chute de l'audition, et comment les explorer ?
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Chute brutale de l'audition : urgence

Tout à coup, très brutalement, en à peine quelques heures, votre audition d'un côté baisse très fortement. Que se passe-t-il ? Qui consulter ?

Face à ce problème, il est recommandé de consulter en urgence un médecin (médecin traitant ou ORL spécialiste du nez, de la gorge et des oreilles).

Il réalisera un examen spécifique que l'on appelle une ostoscopie. Il s'agit d'un examen complet du tympan et du conduit auditif externe, comme celui que l'on réalise en cas d'otite par exemple.

Si laperte de l'audition est liée à unbouchon de cérumen, celui-ci sera facilement identifié.

A noter que c'est largement la cause la plus fréquente de chute rapide de l'audition.

Après identification, extraction du bouchon de cérumen

Il convient ensuite d'extraire le bouchon de cérumen.

Si le médecin est équipé, il l'enlèvera immédiatement par lavage.

Dans le cas contraire, il prescrira l'application de gouttes à mettre dans l'oreille (pour aider le bouchon de cérumen à s'évacuer) et orientera le patient vers un ORL disposant de l'équipement nécessaire au lavage afin que celui-ci ôte lebouchon de cérumen dans les jours suivants.

Il arrive parfois que le bouchon de cérumen résiste au lavage. Le spécialiste procède alors à ce que l'on appelle l'épluchage, c'est-à-dire qu'il retire le bouchon de cérumenfragment par fragment à l'aide d'instruments adaptés et guidés par microscope. Cette procédure peut durer assez longtemps et être douloureuse, au point parfois de nécessiter une anesthésie.

Une fois débarrassé du bouchon de cérumen, le retour de l'audition est immédiat et très net.

Le médecin s'assure du bon état du tympan et rappelle qu'il ne faut pas utiliser de cotons tiges pour nettoyer l'intérieur du conduit. Celui-ci est autonettoyant.

En cas de risque jugé important de récidives, il est conseillé de procéder à des soins d'hygiène réguliers par lavage à l'aide de produits à base d'eau de mer.

Et si ce n'est pas un bouchon de cérumen ?

Il peut s'agir d'un dysfonctionnement de la trompe d'Eustache.

C'est souvent le cas d'une surdité apparue à la suite d'un voyage en avion, en TGV ou d'un rhume.Cette cause de surdité peut s'accompagner de douleur et de sifflements dans l'oreille.

L'otoscopie montre un tympan rétracté et parfois inflammatoire. Si la réversion est spontanée, elle peut être accélérée par la prescription de corticoïdes.

Une surdité brutale peut enfin résulter d'un problème neurosensoriel, c'est-à-dire qu'il existe un dysfonctionnement cérébral au niveau de la transmission du message auditif ou de son traitement. Il faut alors consulter un ORL rapidement (dans les trois jours suivant la chute de l'audition) pour un examen clinique et des tests audiométriques (tests de l'audition en cabine insonorisée avec casque).

Une batterie d'autres examens peut ensuite être requise (examen vestibulaire, examen sanguin, IRM, etc.) afin d'en déterminer la cause (traumatisme, virus, section du nerf). Le repos et des corticoïdes sont généralement prescrits avec une surveillance par audiogramme. La récupération n'est pas certaine, mais dans certains cas elle est totale, dans d'autres partielle.

On retiendra qu'il faut consulter sans attendre en cas debaisse brutale de l'audition.

Source : Société française d'ORL, octobre 2007.