Cholestérol

Olivier, levure de riz rouge, artichaut, chrysanthellum : des plantes contre l’excès de cholestérol.

L’excès de cholestérol dans l’organisme a des conséquences néfastes sur la santé, notamment sur le système cardiovasculaire. Une bonne hygiène de vie et une alimentation saine peuvent vous aider à lutter contre l’hypercholestérolémie (exception faite des hypercholestérolémies génétiques dites familiales). Les plantes peuvent, elles aussi, représenter une aide efficace.

Publicité

Qu’est-ce que le cholestérol ?

Le cholestérol est un lipide naturellement présent dans l’organisme. Il est un constituant essentiel de la membrane des cellules. Il a également un rôle fondamental dans la synthèse de la vitamine D et de certaines hormones.

Le cholestérol est produit par le foie et une part d’environ 30 % est apportée par l’alimentation. Il est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme.

Souvent montré du doigt, ce n’est pas le cholestérol qui représente un danger pour la santé mais l’excès de cholestérol et particulièrement la présence en excès de certains transporteurs de cholestérol qui ont tendance à le relâcher n’importe où dans le corps au lieu de l’amener à destination (LDL lipoprotéines). L’hypercholestérolémie a notamment pour conséquence l’athérosclérose, formation de plaque d’athérome sur les parois des artères à l’origine de maladies cardiovasculaires, responsables d’environ 27 % des décès chaque année en France (1).

Le bon et le mauvais cholestérol

Il n’existe en réalité qu’un seul cholestérol, mais il utilise des lipoprotéines différentes pour circuler dans le sang. On distingue les protéines de faible densité (Low Density Lipoproteins ou LDL) ce que l’on désigne communément par « mauvais cholestérol » et celles de haute densité (High Density Lipoproteins ou HDL) ou « bon cholestérol ». Lorsque l’on parle de bon et mauvais cholestérol, on mentionne en réalité les protéines qui servent à le transporter, plus ou moins correctement.

Lors d’un bilan lipidique (prescrit par un médecin) les taux de cholestérolémie totale, de HDL et LDL sont mesurés. Les valeurs « normales » sont pondérées en fonction de nombreux critères (âge, sexe, antécédents...).

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 25 Août 2015 : 14h41
Mis à jour le Mardi 25 Août 2015 : 16h22
PUB
PUB