Chlore des piscines : quelles sont les alternatives ?

© Istock

Le chlore est le produit désinfectant le plus utilisé pour les piscines. Très efficace contre les bactéries, d’action rapide et facile à utiliser, ce système de désinfection de l’eau est également le moins cher. Mais le chlore a aussi quelques inconvénients notamment pour les asthmatiques et l'environnement. Quelles sont les alternatives au chlore ou les précautions pour limiter les effets du chlore sur la santé ? Retrouvez 9 alternatives au chlore des piscines passées au crible.

PUB

Avantages et inconvénients du système de désinfection au chlore

Fiable, réactive, économique et bien adaptée aux grands volumes, la désinfection au chlore est classiquement utilisée pour les piscines. Le problème est qu’au contact des nageurs (sueur, salive, sécrétions nasales, urine, etc.), le chlore dégage des « chloramines » (trichloramines ou chloroforme...) qui s’accumulent à la surface de l’eau et qui sont responsables de l’odeur de chlore caractéristique des piscines.

Irritant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires

Or ces chloramines sont des substances chimiques volatiles irritantes pour la peau, les yeux et les voies respiratoires. C’est ainsi que la fréquentation des piscines (maîtres-nageurs, enfants, nageurs professionnels, personnel d’entretien) a été associée à un risque plus élevé d’eczéma, de troubles oculaires, d’asthme et à un risque d’aggravation des symptômes chez les personnes asthmatiques.

PUB
PUB

Augmentation de l'asthme

À noter par exemple que l’on retrouve une fréquence accrue d’asthme professionnel parmi les maîtres-nageurs, les agents d'entretien et autre personnel de piscines (Afsset, juin 2010). D’autres études indiquent un nombre d’enfants asthmatiques plus important dans les régions qui comptent le plus de piscines (1) ou parmi les enfants qui fréquentent très régulièrement les piscines désinfectées au chlore (2)…Mais attention, les risques pulmonaires sont très rares (une majoration de 2 à 3 %), surtout rapportés aux bénéfices de la natation, une activité physique excellente pour la santé, y compris pour les asthmatiques !

Alors comment se protéger des irritations liées au chlore ?

Pour limiter la formation de chloramines, l'Agence de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) a formulé des recommandations d’hygiène aux baigneurs en piscines : porter un bonnet de bain, se doucher et se savonner avant et après la baignade, ôter tout maquillage et autres produits cosmétiques, passer aux toilettes avant la baignade...

Nageurs réguliers

Pour les plus assidus aux piscines, les deux précautions suivantes sont complémentaires : porter des lunettes de piscine et utiliser un pince-nez, pour faire obstacle à la pénétration de l’eau et des vapeurs de chlore via les yeux et le nez.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 15 Juillet 2013 : 10h53
Mis à jour le Mardi 23 Juillet 2013 : 09h23
Source : (1) Nickmilder M. et coll., Occup. Environ. Med., 17 juillet 2006. (2) 17e congrès de la Société européenne de pneumologie, 15-19 septembre 2007, Stockholm, communication du Pr Nickmilder M., Université de Louvain, Belgique. Avis de l'Agence de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset), 9 juin 2010.
La rédaction vous recommande sur Amazon :