Chien qui perd ses poils : un signe de gale ?

© Istock
Un des symptômes marquants de maladies chez le chien est la perte de poils. Mais la gale peut-elle être responsable de ce type de réactions ? Un chien qui perd ses poils est-il nécessairement victime de la gale ?
PUB

Santé animale : gale chez le chien

La gale chez le chien est une maladie parasitaire extrêmement pénible à vivre. Même si elle n’est pas mortelle à proprement parler, la gale provoque des démangeaisons (prurit) telles que le chien éprouvera des difficultés à dormir et parfois même à se nourrir. Cela se traduit également par une perte de poils due au grattage frénétique de l’animal (dépilation secondaire). En effet, les parasites responsables de la gale, les Sarcoptes scabiei, déclenchent un prurit intense et font apparaître des plaques rouges avec de petits boutons rouges et des croûtes jaunâtres. Ainsi, une perte de poils accompagnée de ces symptômes doit faire évoquer la gale et amener à consulter un vétérinaire sans tarder. Attention, la gale est une maladie contagieuse.

PUB
PUB

Chien qui perd ses poils : quelles causes ?

La perte de poil chez un chien n’est pas nécessairement due à la gale et elle n’est parfois même pas associée à la moindre pathologie. En effet, certaines races de chien perdent naturellement leurs poils (les labradors par exemple), en particulier au printemps et en automne, de même qu’après la mise bas. Il faut donc prêter attention aux symptômes annexes. Si le chien se nourrit normalement et qu’il ne se gratte pas frénétiquement, il n’y a pas particulièrement de raison de craindre qu’il ne s’agisse de la gale ni même de puces.

Publié le 31 Mars 2018
Auteurs : La Rédaction E-Santé