Cheveux blancs : plus vous êtes malade, plus vous en aurez !

© Istock

Pourquoi a-t-on des cheveux blanc plus ou moins tôt ? La réponse à cette question qui taraude de nombreuses femmes pourrait bien avoir été trouvée. Des scientifiques ont dressé un lien entre notre système immunitaire et l'apparition de cheveux blancs. 

PUB

"Si tu arraches un cheveu blanc, dix vont repousser". Ce conseil beauté n'était déjà pas reconnu pour sa fiabilité. Mais grâce à des chercheurs américains, sa véracité en prend un coup supplémentaire. Des scientifiques de l'université d'Alabama de Birmingham (Etats-Unis) ont révélé qu'il existe un lien entre notre système immunitaire inné et la dépigmentation de nos cheveux.

La pigmentation des cheveux au cours d'une vie dépend de cellules connues sous le nom de mélanocytes qui produisent la mélanine. Elles  se localisent notamment dans le bulbe de nos cheveux. Au fur et à mesure que le cheveu meurt, ce réservoir s'épuise. Or, c'est lui qui donne une couleur vive aux cheveux.

PUB
PUB

La croissance des cheveux non pigmentés est donc due à la perte de ces cellules. Mais comment sont-elles touchées par le vieillissement ? Cette recherche fournit un élément de réponse. "Les mélanocytes et les cheveux gris servent de modèle pour étudier le processus de vieillissement", indique Melissa Haris, auteure de l'étude.

Une protéine affectée par nos défenses

Les résultats sont surprenants. D'après les conclusions de l'étude, il semble que notre propre système immunitaire inné (qui lutte contre les agents infectieux) a des effets négatifs sur les mélanocytes. Les chercheurs suggèrent donc que les infections virales auraient un lien avec l'apparition de cheveux blancs.

Lorsque notre système immunitaire défend notre corps contre les virus et bactéries, il incite nos cellules à produire des molécules de signalisation appelées interférons. Ces molécules servent d'indicateur aux autres cellules pour leur permettre d'empêcher la réplication des agents pathogènes. Ainsi, notre corps est défendu.

Quand un trop grand nombre d'interférons est présent dans notre corps, il affecte la protéine MITF qui est nécessaire au bon fonctionnement des mélanocytes. Et en activant le système immunitaire inné de souris, les scientifiques ont pu observer le grisonnement des poils de l'animal.

Ce résultat pourrait "expliquer pourquoi certaines personnes développent des cheveux blancs assez tôt - surtout si elles sont exposées à de nombreuses infections virales depuis leur enfance", intervient Melissa Haris.

Sur le long terme, les chercheurs espèrent pouvoir déterminer si la même chose se produit chez l'homme. Ainsi, ils pourraient un jour en savoir plus sur des maladies telles que le vitiligo, une maladie auto-immune affectant elle ausis la pigmentation de la peau. Si la protéine MITF est également mise en cause, elle constituerait une cible de traitement.

Publié le 07 Mai 2018
Auteurs : Manon Anger, journaliste santé
Source : A direct link between MITF, innate immunity, and hair graying.
Voir + de sources
Melissa L. Harris , Temesgen D. Fufa, Joseph W. Palmer, Sandeep S. Joshi, Denise M. Larson, Arturo Incao, Derek E. Gildea, Niraj S. Trivedi, Autumne N. Lee, Chi-Ping Day, Helen T. Michael, Thomas J. Hornyak, Glenn Merlino, NISC Comparative Sequencing Program , William J. PavanPlos Biologye. 03 mai 2018
Why does hair turn gray ? Scientists may have found a new answer. Newsweek. 04 mai 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés