Cassis

Les feuilles de cassis (Ribes nigrum) sont conseillées contre les douleurs articulaires. Diurétiques, elles sont aussi recommandées en traitement contre la goutte, c’est une vraie cortisone naturelle.

PUB

Le cassis, description et histoire

Le cassissier est un arbuste d’environ 1 mètre surtout connu pour ses fruits : des baies noires pulpeuses et savoureuses dont on fait de nombreuses préparations culinaires (liqueur, confiture…). Originaire du nord-est de la France, le cassis est devenu une spécialité de la Bourgogne. Au XVIIIème siècle, l’abbé Bailly attribua de nombreuses vertus au cassis qu’il conseillait par exemple contre les fièvres, les morsures et les piqûres.

Le cassis est bien sûr l’élément principal (avec le vin blanc de bourgogne) du kir, apéritif renommé et très apprécié, mais sans vertu médicinale particulière.

Le cassis, un fruit

Le cassis est particulièrement riche en vitamine C (200 mg pour 100g), beaucoup plus que le kiwi ou l’orange. C’est donc un excellent antioxydant et un anti-infectieux. On recommande traditionnellement le cassis contre la diarrhée.

Les fruits contiennent aussi des anthocyanosides (pigments végétaux) auxquels on attribue des vertus protectrices sur les vaisseaux sanguins, d’où une utilisation traditionnelle dans les troubles liés à la fragilité capillaire.

Des études récentes portent également sur les vertus des anthocyanosides sur la santé oculaire. Une étude de deux ans a porté notamment sur des patients atteints de glaucome, donnant des résultats encourageants (1).

Guide: 

Publié le 22 Juin 2015 | Mis à jour le 22 Juin 2015
Auteur(s) : Audrey Gast
PUB
PUB

Contenus sponsorisés