Cardiologie : le cœur des enfants est en danger !

© Istock

Les  recommandations récurrentes des institutions de santé sur la nécessité d’une activité physique régulière quotidienne ne sont pas entendues par tous : aujourd’hui, seul un enfant sur deux bouge au moins une heure par jour. A l’occasion des Parcours du Cœur 2017 qui se déroulent dans toute la France entre le 18 mars et le 14 mai, la Fédération de Cardiologie  tire la sonnette d’alarme sur le faible niveau d’activité physique chez les enfants et les adolescents et les conséquences inéluctables à terme sur le risque cardiovasculaire.

PUB

La sédentarité des plus jeunes explose

En 1971, un enfant courait 800 mètres en 3 min. Aujourd’hui, il lui en faut 4 pour accomplir la même distance… Le constat est accablant : en quarante ans, les jeunes de 9 à 16 ans ont perdu 25% de leur capacité physique, à mesure que le surpoids, l’obésité et la sédentarité étaient en constante augmentation. Sur ce point l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est claire : il est recommandé aux 5-17 ans de pratiquer 60 minutes d’activité physique par jour afin de renforcer leur capital santé cardio-vasculaire.

A l’école, moins d’un enfant sur deux pratique des jeux de plein air pendant la journée, et ce chiffre tombe à 14% pour les garçons adolescents, et 6% seulement pour les filles…

PUB
PUB

La surconsommation d’écrans au banc des accusés

Les enfants de 3 à 17 ans passent en moyenne 3 heures par jour devant des écrans. Pour la tranche d’âge des 13-18 ans, cette moyenne grimpe à 4h30 par jour chez en semaine et à 6h le week-end. Or, Ce temps passé assis augmente fortement la sédentarité, considérée par l’OMS comme l’un des tout premiers risques de décès dans le monde.

Les parents sont donc invités à contraindre les enfants à quitter leurs écrans le plus possible, et surtout à leur proposer des activités physiques alternatives bénéfiques, c’est-à-dire debout, et en mouvement !

Le Pr François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes* est catégorique : « c’est à nous de prendre la santé de nos jeunes en mains, de les aider à renouer avec l’activité physique et le plaisir qu’elle procure ».

Les Parcours du Cœur Scolaires sont une réponse collective à la sédentarité des enfants. Plus de 8 000 classes, de 1 700 établissements scolaires regroupant près de 250 000 enfants y participeront dans les deux mois à venir.

Tous les renseignements sur www.fedecardio.org

Publié le 14 Mars 2017 | Mis à jour le 15 Mars 2017
Auteur(s) : Isabelle Gayrard Auzet, Rédactrice en Chef
Source : - Research priorities for child and adolescent physical activity and sedentary behavior: an international perspective using a twin-panel Delphi procedure, Grant Tomkinson – 2013
- Données ANSES – 2007
 - Panorama de la santé, OCDE – 2016
 - Etude INCA, ANSES - 2007
- Etat des lieux de l’activité physique et de la sédentarité en France, ONAPS – 2017
-OMS, (Page consultée le 13 mars 2016).
Voir + de sources
Stratégie mondiale pour l'alimentation, l'exercice physique et la santé  http://www.Who.Int/dietphysicalactivity/pa/fr/
- Pr François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes et membre de la Fédération Française de Cardiologie*.
 
PUB
PUB

Contenus sponsorisés