Des cancers démasqués par leur odeur !

© getty

Si un nez humain est incapable de faire la différence, un «nez électronique» ne s’y trompe pas. Voilà qui pourrait permettre le dépistage de certains cancers, à partir de notre haleine, d’ici quelques années…

Publicité

Un dépistage par l’odeur

Entre des cellules normales et des cellules cancéreuses, il peut y avoir une différence d’odeur. Une différence subtile, mais qui n’échappe pas à un «nez électronique», programmé pour repérer certaines molécules odorantes bien spécifiques !

Publicité
Publicité

Résultat : testé sur l’haleine de 80 patients – certains ayant un cancer et d’autres non – le «nez électronique» a bien été capable de distinguer les malades des témoins en bonne santé.

Un «nez électronique» à améliorer

Les chercheurs israéliens, à l’origine de cette prouesse, ont encore du travail devant eux. En effet, pour l’instant, leur «nez électronique» est seulement capable de repérer les cancers à un stade avancé. Or le but du dépistage, c’est bien de démasquer les tumeurs à un stade aussi précoce que possible. L’idée est néanmoins lancée et il n’y a aucun doute sur le fait qu’un dépistage aussi simple – à partir de l’haleine – devrait rencontrer un vif succès, s’il voit le jour…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 21 Avril 2011 : 10h56
Mis à jour le Jeudi 21 Avril 2011 : 11h05
Source : “Detection of lung, breast, colorectal, and prostate cancers from exhaled breath using a single array of nanosensors”, British Journal of Cancer (2010) 103, 542-551.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés