Cancer du sein in situ : éviter la rechute grâce au tamoxifène

Publié le 11 Mai 2012 par La Fondation ARC
PUB

L’hormonothérapie pourrait apporter un bénéfice clinique important à de nombreuses patientes atteintes d’un cancer du sein de forme précoce.

Une étude américaine indique en effet qu’un traitement adjuvant à base de tamoxifènepeut réduire de moitié leur risque de rechute du cancer du sein.

PUB

Cette étude a mesuré le risque de rechute chez des patientes traitées pour un carcinome canalaire in situ sensible aux œstrogènes. Certaines patientes ont suivi un traitement classique, se fondant sur l’ablation de la tumeur suivie d’une radiothérapie. Les autres ont en outre reçu du tamoxifène.

PUB

Le tamoxifène est un médicament d’hormonothérapie qui agit en bloquant les récepteurs aux œstrogènes présents sur les cellules cancéreuses.

Il est apparu que l’ajout du tamoxifène conduit à une diminution de 51 % du risque d’apparition d’un nouveau cancer du sein dans les dix années suivantes.

PUB

A lire aussi

Cancers du sein : baisse du risque de récidive entre les années 1990 et 2000

Réduire le « brouillard » mental associé à certaines thérapies anticancéreuses

Cancer du sein : la mammographie utile pour le suivi thérapeutique

Cancer du sein : trop de femmes interrompent prématurément leur traitement

Cancer du sein : anastrozole contre tamoxifène (Nolvadex)

Le tamoxifène®, une pilule préventive contre le cancer du sein ?

Plus d'articles