Cancer des os, le sarcome d'Ewing

Publié le 21 Avril 2008 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr
Le sarcome d'Ewing est un cancer des os. Ce cancer est grave, mais le pronostic a fortement été amélioré grâce aux progrès thérapeutiques en chimiothérapie et en radiothérapie.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Sarcome d'Ewing : un cancer primitif des os

Le sarcome d'Ewing fait partie des cancers primitifs des os, c'est-à-dire que les cellules cancéreuses ont pour origine le tissu osseux, et que ce ne sont pas des métastases d'un cancer situé ailleurs dans un autre organe. Le sarcome d'Ewing a la particularité de toucher plus souvent les hommes que les femmes. Par ailleurs, il se développe surtout chez l'enfant, entre 10 et 15 ans, plus rarement chez l'adulte jeune jusqu'à 25 ans. Les cellules cancéreuses atteignent généralement les os longs comme le fémur et le tibia. C'est ainsi que le sarcome d'Ewing concerne plus souvent les bras et les jambes, même si ce cancer peut atteindre n'importe quel os.

Cancer des os : quels sont les symptômes du sarcome d'Ewing ?

Les symptômes sont typiquement ceux des cancers des os : l'os cancéreux est douloureux et tuméfié. De plus, il est fragilisé et risque de se briser au moindre choc. Lorsque les tumeurs progressent, elles peuvent parfois aller jusqu'à affecter l'os sur toute sa longueur. Le diagnostic du sarcome d'Ewing repose sur la radiographie mais nécessite également une biopsie de confirmation. On ponctionne des cellules dans la zone suspecte afin de les examiner et de déterminer précisément leur nature cancéreuse. La ponction est facilitée par des examens, scanner et IRM, lesquels permetent de localiser finement les tumeurs. Ces examens d'imagerie aident également lors du diagnostic en indiquant la taille précise des tumeurs.

sarcome d'Ewing : chirurgie parfois, mais sinon chimiothérapie et radiothérapie

Une intervention chirurgicale avec ablation de la région cancéreuse s'impose parfois. Sinon, on recourt maintenant à la chimiothérapie et à la radiothérapie. Ces techniques ont fortement amélioré le pronostic du sarcome d'Ewing. Le taux de guérison est actuellement de 60%.

Source : Le Manuel Merck, Edition Larousse.